Yoshito Kiyono : un japonais à Paris

Portrait

Yoshito Kiyono
Si vous habitez en région parisienne et que vous êtes fan de blues, vous avez forcément croisé un talentueux harmoniciste venu du pays du soleil levant Yoshito Kiyono. Installé à Paris depuis 2005, cet artiste a su se faire une place dans le petit monde du blues parisien, participant régulièrement aux jam sessions et intégrant quelques uns des groupes les plus emblématiques de la capitale. Aujourd’hui, il devenu une pièce sur l’échiquier de la scène blues parisienne, on s’est habitué à ses tenues et ses coiffures bizarres (typiquement japonaises) et à ses fameuses tongs, il fait maintenant vraiment partie du décor.

Personnellement, je l’ai découvert en 2006 lors d’un concert de Mudcat, le chanteur / guitariste d’Atlanta. Contre toute attente, Mudcat était alors accompagné d’un harmoniciste alors complètement inconnu, sorti de nul part (ou plutôt venu du Japon). Mudcat est un showman exceptionnel capable de dérider même les plus taciturnes et il n’est pas évident d’exister sur scène à ses côtés. Pourtant, Yoshito a réussi à se mettre au niveau de Mudcat, impressionnant par son jeu brut de décoffrage énergique et puissant. Il allait droit à l’essentiel, son style était direct, pêchu, explosif et particulièrement efficace, il “envoyait sévère”; un vrai tour de force !

Mais, comment communiquait il avec Mudcat, il ne parlait alors pas plus l’anglais que le français… c’est là qu’on se rend compte que la musique est un langage universel !


Avec Dany “Mudcat” au Rockin Blues de Cassel

J’ai alors commencé à m’intéresser à cet harmoniciste japonais et j’ai découvert un jeune homme aussi calme, discret et réservé (ce que la barrière de la langue a dû accentuer) à la ville qu’il est explosif sur scène. Le contraste est saisissant. Pour utiliser une expression devenue célèbre, c’est une véritable force tranquille. Et puis, on le remarque aussi par son sourire de tous les instants et sa fraîcheur. Avec Mudcat, il se produit dans un certain nombre de festivals en France, Rockin’ Blues à Cassel, Nuit du blues à Abbeville, Festival Blues à Jarnioux, festival blues à Leognan. On le retrouve alors régulièrement dans les différents jam sessions parisiennes, au One Way, au café Loom, au Periph Nord, au caveau des oubliettes etc…

Pas étonnant alors que lorsque K-Led Bâ’ Sam monte son projet “Back to blues” en 2007 dans le but de rendre hommage aux bluesmen de Chicago et particulièrement aux artistes du label Chess, il pense à Yoshito pour tenir l’harmonica. Il a le profil pour jouer le Chicago blues traditionnel, pour jouer le répertoire de Sonny Boy ou de Little Walter. “Back to blues” est une sorte de “dream team” parmi cette nouvelle génération de la scène blues parisienne, une formation à géométrie variable regroupant outre K-Led Bâ’Sam (guitare et chant), Julien Audigier (batterie), Yoshito Kiyono ou Charles Pasi (harmonica), Joseph “smoky Jo” Champagnon (basse), Philippe Devin (guitare) et Fabien Saussaye (piano) et épisodiquement Yann Cole (guitare) ou Lorian Daire (piano). Dans cette formation où les solistes de talent ne manquent pas, Yoshito tire une nouvelle fois parfaitement son épingle du jeu, ses soli sont toujours énormes; à chaque fois, l’émotion est palpable et il colle le frisson à plus d’un spectateur. Il sait parfaitement varier le volume sonore, mettant parfois le niveau au plus bas pour pouvoir mieux exploser par la suite, pour séduire et captiver un public qui en redemande. “Back to blues” a donné quelques concerts mémorables essentiellement en région parisienne mais le groupe reste étonnamment méconnu et sous estimé par les programmateurs et les médias spécialisés.

http://www.myspace.com/backtoblues

En 2008, Yoshito Kiyono monte son propre groupe basé sur les échanges entre plusieurs musiciens, mélangeant les rythmes et les mélodies japonaises avec le blues, le jazz et la musique celte. Yoshito ne se contente plus de jouer de l’harmonica, il compose et il chante, enregistrant une démo en tant que leader qui lui a permis de se présenter aux pré-sélections du tremplin Blues sur Seine

Et puis, on le retrouve en invité sur un titre du CD “White night” de Natural blues. Ce titre “Loosin’ dog blues” est le plus roots du CD et aussi, je ne vous le cache pas, mon préféré; le morceau est tout simplement superbe et Yoshito y est éblouissant ! Ce CD a reçu d’excellentes critiques dans les magazines spécialisés à commencer par soul bag même s’il fut étonnamment et injustement ignoré par les radio blues. Depuis, Yoshito fait régulièrement partie des invités lors des concerts de Natural Blues, ce fut encore le cas récemment au Petit Journal Montparnasse et à la Grosse Caisse.


Avec Shanna au Café Loom

En 2008, Yoshito Kiyono a également intégré épisodiquement le groupe de la formidable chanteuse Shanna Waterstown “Ocala blues Hound” dans un registre plus jazzy, dans une formation où il devait cohabiter avec un saxo et parfois une trompette, ce qui n’est pas forcément évident. Il a su s’y faire sa place. En juillet 2008, il accompagna Shanna Waterstown au festival Marco Fiume blues passion à Rossano (Italie) où il fit quelques soli mémorables, à couper le souffle, où à chaque fois, son implication est totale, il donna le meilleur de lui même un peu comme si sa vie en dépendait ! Le lendemain, il participa au concert de K-Led Bâ’ Sam.


En 2008, avec K-Led pendant le festival Marco Fiume blues passion à Rossano

Bref, plus que jamais, Yoshito Kiyono est un musicien à suivre …

Et j’ajoute que Yoshito a réussi le tour de force qui est de maîtriser parfaitement la langue française ; je pense que le plus français des japonais n’a pas fini de nous étonner…
Pas de doute, le natif de Tokyo âgé aujourd’hui de 27 ans est bien un maître du ruine babine. Mais, Yoshito Kiyono est bien plus qu’un simple harmoniciste, c’est avant tout un véritable artiste, au sens le plus large du terme.

Jocelyn Richez

————————————————————————————
site “la route du blues”:
http://www.route-du-blues.net

blog MySpace
http://www.myspace.com/jocelynrichez

 

les 5 derniers articles de Jocelyn Richez

0 Commentaires

Laisser une réponse

Contact

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

En cours d’envoi
DOCTEUR BLUES © 1998 © 2016

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?