Un idéal musical : Trucks Eleven

Tedeschi Trucks Band – Revelator (Sony Music – 2011)
Après avoir traqué sur Youtube les vidéos de la dernière édition du Crossroad où leur prestation avait flirté avec la mention très bien sur la reprise de « Anyday » des Dominos, l’annonce de la sortie de ce nouveau projet en collaboration nous avait mis en grand appétit. Oui, ce qui devait arriver depuis une dizaine d’années, arrive enfin, Derek Trucks et Susan Tedeschi ont décidé de convoler en noces musicales : le premier rejeton est baptisé : Revelator.

Enregistré dans le home studio du couple, en collaboration avec « Magic » Jim Scott — Californication des Red Hot c’est lui — Ce Cd nous révèle un Derek Trucks plus humain. En parlant du musicien, j’aimais à dire que trop de slide tue la slide. Alors ici, je suis comblé, le jeu de Derek est plus équilibré au service de vraies chansons. Pour les inconditionnels : rassurez-vous, c’est sans renier son style si reconnaissable. On retiendra le titre « These Walls » véritable joyau serti de volutes indiennes dans la tradition Trucksienne.

L’équilibre est trouvé par la tension du dialogue qui se crée avec le voix de Susan, une voix qui a gagné (s’il en été encore possible) en maturité, en chaleur, en profondeur, bref, la chanteuse blues du moment. Derek et Jim Scott ont eu la volonté de révéler de nouveaux registres de cette voix, une nouvelle approche plus douce sur des titres genre ballades « Don’t Let Me Slide » en clin d’œil, « Simple Thing », « Until You Remenber ». Comme Susan le signale elle même dans le dossier de presse : je chante aux côtés du meilleur guitariste du monde, j’ai le sentiment d’éprouver moins de pression sur mon propre jeu de guitare. Je me sens libérée, je peux me concentrer sur ma performance vocale.

Dans l’entourage du couple, on retrouve leurs musiciens respectifs, un méga-groupe de onze musiciens, alors forcément, ça prend du volume, une vraie cour des miracles (dans le bon sens du terme). Au fil des musiques et des styles funk, soul, blues, le voyage prend des allures d’album photos souvenirs. C’est comme feuilleter des vieux magazines et y relire les chroniques des plages ensoleillées des meilleurs vinyles. Comme si les thèmes des Little Feat, Doobbie Brothers (Toulouse Street), Stephen Stills (Manassas), Clapton (No Reason to Cry) étaient révélés dans toute leur modernité pour un idéal musical. C’est bien des ces influences que remontent les 12 titres composés pour cet album inclassable comme on les aime chez Docteur Blues.

Revelator est une histoire en lui-même, l’album de votre été, je peux vous l’assurer !

http://www.tedeschitrucksband.com

Derek Trucks & Susan Tedeschi Band en concert :
Vendredi 1er juillet 2011 : Jazz à Vienne (+ Mountain Men , Robert Randolph)
Jeudi 7 juillet 2011 : Le Trianon, Paris (+ Robert Randolph)

Jérôme Travers

 

les 5 derniers articles de Jérôme Travers

0 Commentaires

Laisser une réponse

DOCTEUR BLUES © 1998 © 2016

Contact

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

En cours d’envoi

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?