The Hoodoomen Downtown

The Hoodoomen – Tribute – autoproduit
Concert au Oneway le 11-02-2006
Bonne nouvelle, les Hoodoomen sont de retour et ils nous l’ont fait savoir ce samedi 11 février 2006 sur la petite scène de notre Juke-joint favori le Oneway sis au cœur des puces de Saint-Ouen. Ils n’étaient pas moins de sept sur scène pour sonner cette nouvelle charge qui célébrait la sortie de leur tout dernier cd « Tribute » ; un album hommage au swing et aux bluesmen des années cinquante.

Il y a quelques mois, on avait aperçu les normands timides en première partie de Little Charlie à L’Odéon de Tremblay-en-France. En plein doute, ils ont su trouver les ressources et la motivation pour se relancer autour de Francis Marie, le batteur, qui a enregistré cet album dans son nouveau studio équipé d’un magnéto analogique 24 pistes. Ipso facto : le son est là….

Ouvrons une parenthèse

Mais qu’est-ce qui pousse nos ténors hexagonaux comme Awek, Bo Weavil et aujourd’hui les Hoodoomen à s’attacher à reproduire un son fifties un peu désuet, poussant le détail jusqu’à rechercher dans une quête sans fin le Graal d’une vieille caisse claire… Authenticité, maniérisme… va savoir ?… Répondre aux canons de l’étalon Blues et ainsi prétendre à une reconnaissance des programmateurs … Cette recherche de l’AOC est-elle vraiment nécessaire ? A-t-elle un sens pour notre musique… On pourrait être tenté de penser que cette démarche artistique, que je respecte, enferme un peu plus le blues dans une musique de genre…

Fermons la parenthèse et revenons à nos Hoodoomen….

Parmi les bonnes surprises, l’arrivée des sax Guliver Allwood et Drew Davies donne un coup de fraîcheur et s’intercale très judicieusement avec les riffs rythmiques du guitariste Pascal Fouquet. De son côté, Eric Lebeau, qui a eu la lourde charge de remplacer Bernard Marie à la basse, semble aussi très impliqué dans cette nouvelle formation 7 pièces des Hoodoomen… Son drive de basse en duo avec la guitare sur « Welcome Blues » m’a vraiment fait vibrer.
Francis Marie aux fûts veille sur tout ce petit monde, Francis : c’est l’assurance tous risques sur laquelle peut s’appuyer Philippe Brière le chanteur harmoniciste. Ah c’est pas facile , on joue des coudes sur scène… J’en profite pour refiler un Grammy Award au discret Fabien Saussaye qui saupoudre et colore brillamment au piano…


Un moment fort et psychedelique du concert, Philippe Brière en pleine recherche d’un larsen expérimental sur le chorus d’harmonica

Deux très bons moments encore sur « Jockey jump » un titre original, sur lequel l’ensemble donne son meilleur… et « Hate to see you go » un blues transe qui prend aux tripes (à la mode de Caen)… Hum ! Merci d’avoir eu la bonne idée de revisiter le très bon “Sound The Bell” de Clarence Garlow chroniqué sur ce site il y a peu de temps (à relire). Voilà, mes amis, mes favoris… Le show a été vraiment remarquable et nous a procuré beaucoup de plaisir et d’émotion avec en point d’orgue un solo appliqué et senti sur un blues lent à faible volume dont Pascal Fouquet à désormais le secret.

On pourrait être plus réservé sur la reprise de « Too Late » standard de Willie Dixon qui n’amène rien et qui aurait pu sauter au mastering… Il me semble que la voix de Philippe gagnerait à être moins forcée… Philippe gâté par la nature d’un très bel organe (je tiens à rassurer ces demoiselles) devrait, à mon goût, explorer d’autres registres et jouer sur la proximité avec l’auditeur*… (*les demoiselles citées plus haut).

Bon c’est pas le tout les gars mais nous attendons de pied ferme que les Hoodoomen prennent le temps de se poser et de se regrouper autour d’un projet de groupe. Oui ! Nous attendons très rapidement un premier disque 100% Hoodoomen…

Alors on souhaite à ce groupe ; que dis-je à cette caravane tous nos vœux de réussite !

Plus d’infos : http://hoodoomen.free.fr

Docteur Blues

 

les 5 derniers articles de Jérôme Travers

0 Commentaires

Laisser une réponse

DOCTEUR BLUES © 1998 © 2016

Contact

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

En cours d’envoi

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?