The Blues Parano

Jesus Volt – Electro button funky co XXX – OTCD 938
Sans parler des ventes d’album ni du statut des intermittents et quoi qu’on en dise au Medef, jamais la création blues française ne s’est portée aussi bien. Une production française bien affirmée et en rapport avec son époque. Il est vrai que beaucoup d’œuvres sont encore trop injustement dans l’ombre voué à l’autoproduction et qu’elles mériteraient une distribution plus large. Mais Par bleue ! Il existe pourtant de fameux label français !…Alors qu’est-ce qu’on attend pour être heureux….Toute cette production nous permet d’écouter une musique parfois très innovante grâce à de nouvelles écritures très personnelle et cela dans tous les styles variés que compte le Blues. Certains groupes plus que d’autres balisent de tous leurs feux les limites du genre. Jesus Volt fait partie de ceux-là…

Bienvenue dans les feux de l’enfer.

Après avoir quitté Outside records, le groupe propose aujourd’hui son deuxième cd chez Magic Blues, « Electro button funky co XXX » — Quand je vous parle d’écriture — Produit par Jean-Marie Aerts Docteur es électro très en vue en Belgique et ailleurs…
Le graphisme ravageur de la pochette ne laisse pas indifférent. Et les portraits des quatre démons, prêts à tous les outrages, nous en dit long sur leur détermination.
Leur premier cd avait déjà suscité un large débat entre les pros et les antis, alors je tiens à vous prévenir, ce débat n’est pas terminé ! Loin d’être terminé même, puisque Electro Button reprend les ingrédients du premier album en les amplifiant.
Du côté des influences, elles sont bien marquées : le rock héroïque pour le chanteur…Sa voix est sûre et identifie le groupe. Le rock sudiste et le boogie rock pour le guitariste qui joue toujours sur son électro-acoustique saturée. Les autres membres du groupe se débrouillent comme ils peuvent pour suivre… Et ils s’en sortent très bien…
Les paroles du livret ont le goût du « Strange » et expriment une certaine sympathie pour le diable. Le blues reste à la source de l’inspiration des Jesus Volt. Les deux reprises : « Mannish Boy « et « Help me » présentent sur le cd subissent malgré tout quelques dommages co-latéraux, mais, grâce à ces deux titres, on s’aperçoit que l’essentiel avait déjà été écrit, il y a bien longtemps… La musique des Jesus Volt est une des voies logiques qu’a empruntées Blues pour se ressourcer en ce début de siècle.
Les quatre Jesus ne font que pousser un peu plus loin leur musique. Comme l’avaient fait les Stones à leur époque. Si vous aimez les ambiances diaboliques et le rock inventif sans concession, ce disque est pour vous. Un blues sous amphétamines, quoi !

Docteur Blues

 

les 5 derniers articles de Jérôme Travers

0 Commentaires

Laisser une réponse

DOCTEUR BLUES © 1998 © 2016

Contact

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

En cours d’envoi

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?