Sugaray Rayford à Tremblay en France

Sugaray Rayford en concert à Tremblay en France le 30 mai 2015 et Clermont Ferrand le 4 juin 2015
Précédemment, j’avais chroniqué deux cds de Sugaray Rayford, en des termes élogieux. Le premier était dépositaire d’un registre Blues tandis que le second nous montrait une autre palette, la Soul, domaine dans lequel le chanteur excelle. Sugaray Rayford est actuellement la plus belle voix de la musique noire. Son vocal rappelle celui ses Blues Shouters qui évoluaient dans les années 40/50 comme Big Joe Turner, Eddie Vinson, Jimmy Rushing, Wynonie Harris, Jimmy Witherspoon ou Piney Brown. Le chanteur reste le seul représentant de ce style, il dispose d’un organe vocal hors du commun, il est capable de chanter loin du micro mais sait aussi se faire tendre.

Odéon Centre Jean Roger Caussimon :
Pour ce dernier concert de la saison, Michel Remond et son équipe avaient eu la riche idée de le faire venir avec ses musiciens attitrés, ceux présents sur son dernier disque : Lavell Jones aux drums, Gino Matteo (guitare) et le bassiste Ralph Carter qui à coécrit avec le chanteur les titres du dernier album « Southside » et du claviériste français Cédric Le Goff. Aux cours du concert, Sugaray aura interprété la totalité des titres du dernier album, tous plus magnifiques les uns que les autres, mais sur scène, il leur apporte une dimension incroyable proche de l’extase la plus complète. On peut noter l’incroyable cohésion entre le leader et le groupe, tout découle dans une totale décontraction. Showman hors pair, le chanteur diffuse une présence scénique incroyable, se donnant à fond, sans aucune limite, mouillant vraiment la chemise et donnant le maximum pour le public. Quel régal de l’entendre interpréter « Miss Thang » ou « Call Off The Mission ». Mais le point d’orgue sera son interprétation de « Slow Motion ». Le chanteur reprend des titres de son 2ème album « Dangerous » avec « Need A Little More Time », un blues très roots rappelant le blues du Delta et « Stuck For A Buck », un Rhythm & Blues humoristique. Il nous offrira également quelques classiques comme « Drivin Wheel », « Cold Sweat » et une magnifique reprise de « I’ll Play The Blues For You » d’Albert King dans laquelle le groupe propage une densité incroyable. Comme à l’accoutumée, il nous offre un moment de blues acoustique en compagnie de son bassiste et de son guitariste, même dans ces conditions, la voix de Sugaray Rayford est absolument magnifique nous donnant ainsi une séquence intimiste prouvant qu’il a plusieurs cordes à son arc. Il achève le concert avec une version de « What A Wonderful World », tube popularisé par Louis Armstrong. Si ce final n’est pas mon moment préféré du concert, le public sera resté sous le charme. Auteur d’une prestation exceptionnelle d’une densité rare, il faut le signaler, le chanteur et son groupe auront comblé une salle pleine à craquer avec un double rappel. Ce type de concert est malheureusement peu courant. De ce fait, la saison 2014-2015 se finissait en apothéose à l’Odéon. Il faut féliciter Michel Remond qui œuvre pour essayer de nous offrir de très bons concerts, ceux-ci devenant de plus en plus rares dans la Capitale.

Pour la rentrée 2015 en octobre, Roy Gaines est annoncé à Tremblay, un concert qu’il faut déjà inscrire dans vos agendas.

ABS Concert :
J’ai eu l’occasion de revoir Sugaray Rayford cinq jours plus tard à Clermont Ferrand. ABS Concert avait eu la bonne idée de le faire venir, malheureusement malgré une bonne chambrée la salle n’était pas remplie. Vu la programmation cette soirée aurait mérité mieux au niveau affluence, l’association ABS fait de son mieux pour nous offrir des concerts de qualité, malheureusement les puristes demeurent minoritaires et autant dire que les absents ont eu tort. Sugaray Rayford nous a encore offert un concert de grand calibre. Peu de variantes entre les deux shows. Mais le chanteur mérite une mention spéciale, à l’extérieur il faisait une chaleur caniculaire et dans une salle mal climatisée Sugaray Rayford nous aura offert un moment que l’on n’est pas près d’oublier. On peut dire que le chanteur aura mouillé le maillot au propre comme au figuré. Au vu des prestations de Sugaray Rayford sur scène et de sa réputation qui grandit au fil des mois, on devrait revoir le chanteur en France l’année prochaine.

Pour la rentrée, Nico Duportal est programmé; le bluesmen français a le vent en poupe et figure parmi les guitaristes les plus talentueux de l’Hexagone. Encore une date à inscrire dans vos agenda.

Remerciements à l’Association ABS et au Centre Jean Roger Caussimon pour ces grands moments.

 

Henri Mayoux

 

 

 

 

 

 

 

les 5 derniers articles de bluemayoux

0 Commentaires

Laisser une réponse

DOCTEUR BLUES © 1998 © 2016

Contact

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

En cours d’envoi

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?