Steve Riley, Voyageurs

Default Icon

Steve Riley & The Mamou Playboys • Voyageurs • Autoproduit
Steve Riley arpente inlassablement les routes depuis près de 25 ans avec les Mamou Playboys, groupe avec lequel il est venu en France à quatre reprises. Accordéoniste, chanteur, fiddler réputé, Steve manie aussi la guitare avec aisance principalement en studio. Programmé à l’affiche des plus grands festivals, nominé à maintes reprises aux Grammy Awards, son précédent album, le 13e, « Grand Isle » avait reçu d’élogieuses critiques de la presse spécialisée. Producteur pour Feufollet, Steve est aussi un multi instrumentiste émérite, il a participé à des sessions studios pour Bobby Charles, Geno Delafosse, Eric Clapton, Bois Sec Ardoin et Jimmy Breaux. Il apparait sur diverses bandes sons (« Le Prédicateur » de Robert Duval, « True Believers » avec James Woods et dans la saison II de la série « Treme »).« Voyageurs » nous invite dans une plongée en plein cœur du territoire cajun. Si de la line up d’origine il ne reste que le leader, le répertoire persiste sur la même trame, un voyage entre le cajun traditionnel parfois nostalgique et une sonorité plus contemporaine parsemée de zestes de zydeco, d’americana et de blues. Cette expédition initiatique débute par l’espiègle « Au revoir Grand Mamou », le fief de l’accordéoniste situé au nord d’Eunice. Si Riley s’avère être un bon guide touristique, son parcours touristique comporte quelques étapes incontournables en terre créoles: l’impayable « Bernadette » de Canray Fontenot délivré avec plus de retenue que l’original et « Boozoo’s Blues » un blues lent mélancolique de Boozoo Chavis avec un beau passage de Sam Broussard à la guitare.

Riley reprend plusieurs inusités issus du folklore cajun : « Brasse Donc, Le Couche-couche » enregistré par Leroy Broussard pour La Louisiane Records, « Tite Fille De La Campagne » compo d’Abe Manuel, ancien sideman de Merle Haggard, « La Betaille » œuvre de l’harmoniciste Isom Fontenot, « La danse De Mardi Gras » popularisé par Austin Pitre et Balfa Brothers, « Crapaud » du fiddler Dennis Mcgee ou bien « Madame Faillelle » titre des Carriere Brothers. Les Mamou Playboys ne restent pas cantonnés dans le passé, Steve et le fiddler Kevin Wimmer (ex membre de Dewey Balfa, Preston Frank et Red Stick Ramblers) délivrent de nouvelles compositions : « Plus Creux », le virevoltant « Malcolm’s Reel » aux influences celtiques, « Au Revoir Grand Mamou » et « Bottle It Up » qui termine l’album en un joyeux feu d’artifice. Virtuose de l’accordéon à boutons, Steve Riley est secondé ici par de fidèles et excellents équipiers : le guitariste Sam Broussard, le batteur et joueur de triangle Kevin Dugas, le bassiste Brazos Huval, le fiddler Kevin Wimmer, nouveau membre et sacrée bonne pioche. Dans un rôle d’invité, on retrouve l’organiste Eric Adcock (ex Bonsoir Catin, Kevin Naquin et Chubby Carrier) sur trois plages, Calie Guidry et Maegan Berard (deux membres du trio Sweet Cecilia et accessoirement nièce et fille d’Al Berard) aux vocaux et au backing sur quatre morceaux. Un disque rafraichissant mêlant two steps, valses lentes et rapides entre tradition et cajun moderne. Disponible sur le site Louisiana Music Factory et celui de Steve Riley.

 

Le Kingbee

 

les 5 derniers articles de kingbee

0 Commentaires

Laisser une réponse

Contact

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

En cours d’envoi
DOCTEUR BLUES © 1998 © 2016

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?