Shanna Waterstown : “inside my blues”…

Chroniques de concert

Le 11 janvier, le milieu blues blues parisien s’était donné rendez-vous au Petit Journal Montparnasse pour le concert événement de Shanna Waterstown. Ce concert était l’occasion de présenter le tout nouveau CD de Shanna intitulé “Inside my blues”, un CD très réussi aussi bien en ce qui concerne le contenant que le contenu. Il ne comprend que des titres originaux, 10 signés Shanna Waterstown, un de Chelsea et un co-signé Désirée Wilkerson/Juju Child. Deux musiciens ont joué un rôle particulièrement important dans la réalisation du CD en tant que chef d’orchestre et arrangeur, Juju Child sur deux titres, Boney Fields sur les dix autres…

Ces arrangements justement sont assez sophistiqués avec une couleur entre blues, rythm & blues et jazz, beaucoup de balades et des cuivres qui tiennent une place privilégiée. C’est logique, vous me direz, compte tenu avec la présence dans le groupe sur dix titres d’une section de cuivres dirigée par Boney Fields (trompette) avec aussi Pierre Chabrele (trombone) et Laurent Kreamer (saxo) sans oublier Gulliver Allwood sur les deux autres. Ce CD s’adresse à un public bien plus large que le public blues habituel. J’aime beaucoup la jaquette, avec des couleurs chaudes, parme/magenta, de magnifiques photos de Shanna et un livret très complet, comprenant l’intégralité des textes.

Mais revenons au concert qui s’est déroulé dans un petit journal Montparnasse plein à craquer, soit 350 personnes attablées plus un certain nombre au bar, parmi eux quelques personnalités du monde du blues, organisateurs de concerts et de festivals, photographes, représentants de la presse blues et surtout beaucoup de musiciens. Le groupe qui accompagnait Shanna Waterstown était composé de Mar Todani à la guitare, Fabien Saussaye au piano, Thierry Jasmin à la basse, Christophe Gaillot à la batterie et une section de cuivres dirigée par Gulliver Allwood. Si Shanna est apparue visiblement un peu tendue voire crispée au début du show, elle s’est progressivement décontractée, communiquant de plus en plus avec le public et se lachant au niveau du jeu de scène, montrant tout son énorme potentiel. Pour vous situer le niveau de sa performance, beaucoup dans le public l’ont comparée à Tina Turner ! c’est sûr que si elle avait croisé Ike Turner, elle aurait pu faire partie de son spectacle, je suis convaincu qu’elle est d’un niveau comparable à celui d’Audrey Madison et Lyrica Garnett. Elle a beaucoup de points communs avec ses deux fantastiques chanteuses, que ce soit au niveau vocal comme au niveau de l’explosivité sur scène, elle a en plus le mérite d’évoluer dans un contexte qui lui permet de mieux exprimer sa personnalité et sa sensibilité. Shanna a accompli à l’occasion de ce concert une véritable performance, chantant durant plus de 3h, présentant un show sans temps mort ni moment creux avec une grosse présence des cuivres, une bonne alternance des tempos, un show très homogène où j’ai ressenti une progression constante pour se terminer en feu d’artifice avec une kyrielle d’invités (Boney Fields, Juju Child, Amar Sundy, Chelsea, André Thus etc…). Elle a bien sûr interprété les 12 titres du CD “inside my blues” qui sont taillés pour la scène où ils prennent toute leur dimension mais également des reprises bien choisies, notamment beaucoup de titres du répertoire de Koko Taylor qui semble être une de ses influences majeures (“I cried like a baby”, “wang dang doodle”, “I got what it takes”, etc…).

Dans mon compte rendu du festival de Noyon 2007 où elle a assuré le concert de clôture, j’avais écrit :
“Shanna est un véritable diamant, une belle femme dotée d’un sourire charmeur et surtout d’une voix exceptionnelle, grave, profonde et puissante. Bien accompagnée par un groupe comprenant Mar Todani (guitare) et André Thus (orgue), sa performance vocale et scénique fut vraiment convaincante…

Elle n’a eu aucun mal à séduire le public picard moins nombreux que la veille mais qui lui a réservé un triomphe. Le public timide et distant au départ s’est progressivement rapproché, dansant, chantant, criant, sifflant dans une ambiance de fête. Je regrette quand même que Shanna n’ait pas de répertoire personnel, se contentant d’enchaîner les standards, avec certes beaucoup de talent, d’énergie et de conviction. Ce défaut devrait être bientôt effacé avec la sortie prévue en septembre 2007 de son nouveau cd.”

La sortie du cd fut finalement repoussée à janvier 2008 et désormais, avec les 12 titres originaux du CD “Inside my blues”, Shanna dispose un répertoire personnel vraiment intéressant, des balades pleines d’émotion mais aussi des titres plus punchy, plus “rentre dedans”, idéals pour faire danser le public. Et, c’est une évidence, elle a su créer une certaine complicité avec le public, se permettant par exemple de faire monter sur scène un spectateur, de danser avec lui. Elle a su charmer le public par son sourire, ses expressions et ses attitudes, elle a su aussi le faire réagir, notamment sur des titres comme “I wanna make love to you” ou “Let me love you baby”. Quelle classe, quel talent !

Bref, ce concert fut une véritable fête, sans aucun doute, le concert du mois en région parisienne.

Alors, n’hésitez pas à consulter son blog MySpace (http://www.myspace.com/shannawaterstown), vous y trouverez la liste de ces prochains concerts ainsi que diverses informations, photos, vidéos et extraits musicaux.

Jocelyn

 

les 5 derniers articles de Jocelyn Richez

0 Commentaires

Laisser une réponse

Contact

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

En cours d’envoi
DOCTEUR BLUES © 1998 © 2016

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?