Ray Sharpe: Gonna Let It Go This Time

Ray Sharpe – Gonna Let It Go This Time – Hoodoo Records
Pour de nombreux amateurs, Ray Sharpe restera l’auteur de « Linda Lu », hit repris entre autre par les Flying Burritos Brothers, Johnny Kidd et les bluesmen JB Hutto et Sherman Robertson. Né en 1938 à Fort Worth (Texas), Edward Ray Sharpe est un prodige de la guitare. Durant son adolescence, il s’intéresse à des artistes aussi variés que Jimmie Rodgers, Pee Wee Crayton, T- Bone Walker ; il explore aussi, chose plus rare à l’époque pour un guitariste noir, la country. Ces diverses influences l’amèneront à développer un style personnel et original dans un créneau proche du black rock n roll et de guitare rockabilly.

En 1958, Artie Glenn envoie deux demo à Lee Hazlewood et Lester Sill. En avril, Ray enregistre à Phoenix pour Hamilton, filiale de Dot, « That’s The Way I Feel » couplé à « Oh My Baby’s Gone ». L’année suivante, Sharpe, toujours sous la houlette d’Hazlewood, met en boite trois microsillons pour Jamie dont le fameux « Linda Lu » couplé à « Red Sails In The Sunset » titre évoquant Chuck Berry. En 1960, le texan atterrie chez Trey, label tenu par Hazlewood, et grave le single « Justine » (repris bien plus tard par Shakin Stevens) couplé au standard du duo Lenner/Loewe « The Street Where You Live », titre qui apparaît dans la bande son du film « My Fair Lady ». Malgré un talent indiscutable, Ray Sharpe ne connaîtra guère les lauriers de la gloire. Durant les sixties, il gravera une poignée de singles pour différentes écuries (Garex, United Artists, Park Avenue, Monument, Atco et A&M). Dans les années 80, Ray Sharpe fait son retour avec trois LP enregistrés pour le compte de Flying High et Jumble. Cette compilation au prix attractif regroupe donc 17 faces enregistrées entre 1958 et 60, plus trois alternates et est agrémentée d’un bon livret de 16 pages.
A noter la bonne reprise de Paul Gayten « For You My Love » immortalisée par Nat King Cole et l’excellent « Oh My Baby’s Gone » que les Cash Box Kings viennent de revisiter. Hormis l’exotique « Bermuda », tous les titres sont d’un haut niveau. Afin d’être complet, signalons parmi les sessionmen la présence des guitaristes Duane Eddy, Roy Johnson, Al Casey et du bassiste Buddy Wheeler. Les propriétaires de la compilation « Linda Lu » éditée en 1995 par Bear Family passeront outre, puisque les titres présentés ici y figurent tous.
Excellent guitariste, aussi bien dans le domaine du black rock n roll que du blues, Ray Sharpe est toujours en activité.

Le Kingbee

 

les 5 derniers articles de kingbee

2 Commentaires
  1. Jipes 8 ans Il y a

    C’ets marrant je chante ce titre depuis de nombreuses années mais c’est la première fois que j’entends l’original (dont nôtre version n’est pas très éloignée!) J’adore mais je ne connaissais quasiment rien de son créateur voilà que cette anomalie est réparée grâce à ton sujet Kingbee alors Merci !!!!!!!

  2. Jérôme Travers 8 ans Il y a

    Salut Jipes
    C’est juste, je me disais hier en mettant l’article du kingbee en ligne, mais où j’ai entendu ce titre ?… À l’entrepont par Mojo !!!

Laisser une réponse

DOCTEUR BLUES © 1998 © 2016

Contact

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

En cours d’envoi

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?