Qui a dit que le blues était une musique de vieux ?

Dizzy Town Blues
Si cela peut encore se vérifier au niveau du public, ce n’est plus le cas au niveau des musiciens en France où la jeune génération a pris le pouvoir, je pense à Julien Brunetaud, Anthony Stelmaszak, Arnaud Fradin, Nico Duportal, Mr Tchang, K-Led Bâ’ Sam, Charles Pasi, Philippe Devin et quelques autres… En voici encore la preuve avec les Dizzy Town Blues, un groupe de jeunes musiciens qui nous viennent de Bretagne, précisément de Douarnenez emmené par un leader Brendan De Brock, chanteur et guitariste du groupe et visiblement un peu “homme à tout faire”. C’est lui aussi qui a écrit et composé les 9 titres du cd dont un “I feel down” en collaboration avec David Chevallier, l’harmoniciste.

David Chevallier, parlons en, c’est l’autre pilier du groupe, le principal soliste, aussi à son aise sur les balades que sur des morceaux plus rythmés. Il me rappelle Charles Pasi (un de mes harmonicistes préférés) notamment dans la super intro rythmée et énergique de “I feel down” ou sur le final tout en feeling de “Pedro”.

Dizzy Town Blues présente une musique complètement originale où on devine une multitude d’influences, un style personnel sorte de fusion entre blues / jazz-rock / rock 70′, des musiciens qui ont sans doute écouté autant Rory Gallagher que Muddy Waters, autant les Rolling Stones que Buddy Guy.

Après une première démo 3 titres sortie en 2007 qui leurs avait permis de se présenter à divers tremplins, c’est un véritable cd abouti qui est sorti en février 2008 avec une présentation sobre et soignée (sous forme de digipack). Ce cd confirme le potentiel intéressant entrevu lors du tremplin blues du festival de Belle Isle en Terre qu’ils ont remporté ce qui leur a permis d’être programmés à Terri-Thouars blues 2008. Le groupe fait preuve d’une bonne maîtrise instrumentale, de feeling, de fraîcheur et aussi d’énergie. L’ensemble est très cohérent, le son est nickel et on apprécie les variations de tempos. Le cd se termine avec un titre “Monster” aux riffs et à l’énergie rock, agrémenté comme toujours de jolis solos d’harmo. Se termine ? pas tout à fait, car si vous êtes patient, il y a une version courte de “you’re killing me” (une trentaine de secondes) qui est cachée.

Le groupe a visiblement déjà acquis une certaine notoriété régionale, il ne devrait pas tarder à se faire sa place au niveau national.

Allez les découvrir sur leur blog MySpace:

http://www.myspace.com/dizzytownblues

Jocelyn

 

les 5 derniers articles de Jocelyn Richez

0 Commentaires

Laisser une réponse

DOCTEUR BLUES © 1998 © 2016

Contact

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

En cours d’envoi

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?