Olivier Gotti “Little Boy Child” : Enfin le rideau tombe !

Les Disques

Olivier Gotti • Little Boy Child
Que ne l’a-t-on attendu, ce premier album officiel d’Olivier Gotti. Annoncé maintes fois sur plusieurs médias spécialisés qui avaient reçu des démos et nous avaient dit la sortie imminente de cet album, nous avions du déchanter car il s’avérait que celui-ci demeurait introuvable. Votre serviteur entre autre s’était mis en quête après une ixième annonce sur un journal historique du blues français de la sortie de cet opus.

Olivier Gotti à L'Odéon de Tremblay le 08/12/2012 © Miss Béa

Olivier Gotti à L’Odéon de Tremblay le 08/12/2012 © Miss Béa

Tombant sur sa nouvelle agence de production (où l’on retrouve entre autre Harold Martinez et They Call Me Rico qui représente le blues français à Memphis en cette fin janvier dans le cadre de L’International Blues Challenge) au printemps dernier nous avions fini par avoir nous aussi une démo d’Olivier (merci Camille B !). Mais comme dit le proverbe chat échaudé craignant…, nous nous étions bien gardé de mêler notre voix à celles qui s’y étaient risquées précédemment.

Ce n’est que lors du festival Blues sur Seine que nous avons pu nous procurer la précieuse galette maquettée et définitive et que nous pouvons donc annoncer officiellement la sortie de cet album à la fin janvier 2016.

Les personnes qui fréquentent les concerts et festival blues connaissent certainement Olivier pour l’avoir vu à de multiples reprises écumer les alentours des festivals avant d’y être invité officiellement. Gagnant du tremplin Blues sur Seine en 2011, Olivier s’est produit à Memphis en janvier 2013 (demi finaliste) avant de se retrouver en première partie de Carlos Santana au festival Jazz à Vienne la même année.

Olivier dont le premier travail fut d’être cuistot est tel cette profession toujours en train de retravailler son produit, de le peaufiner, d’essayer de l’améliorer. Celles ou ceux qui disposent déjà de ses premiers Cds (démo 2011 et/ou Live Munster 2012) ne seront pas surpris ici de retrouver de nouvelles versions retravaillées de Little Boy Child, Send me Few Lines, River in the Sea ou autre Birds in a Cage (ici capté live en trio). Les heureux possesseurs du Cd souvenir enregistré au Sun Studio le 1 février 2013 durant son passage à Memphis (en compagnie des Shake Your Hips) où figure le titre The curtain is Falling pourront comparé là aussi le travail réalisé entre cette prise et celle présente sur cet album (qui est à notre avis un hit potentiel).

Patient et retravaillant sa musique Olivier est à classer parmi les recycleurs et nous ne serions pas surpris qu’à l’avenir il nous concocte encore de nouveaux arrangements de ses titres.

Mais ce qui fait la force de cet album, c’est l’équilibre entre travail studio et restitution live (fantastique All in The Truck), entre nouveaux morceaux (Thousand Miles Away avec ses claps rythmiques, Under Cover of the Darkness, Tomorrow i’ll be Gone, Don’t turn out the Light), entre morceaux en solo, duo, trio qui oscillent entre folk blues et rock suivant les formations. Toute la palette des musiques que l’on aime.

Olivier Gotti à L'Odéon de Tremblay le Tremblay le 7/11/2012 © Miss Béa

Olivier Gotti à L’Odéon de Tremblay le Tremblay le 7/11/2012 © Miss Béa

S’il fallait pour terminer rajouter un mot sur cet album, nous dirions qu’il résume bien ce que nous disions il y a près de quatre ans dans ces mêmes colonnes quand nous écrivions qu’il y a du Ben Harper chez Olivier Gotti. Pas seulement parce qu’il joue de la Weissenborn mais parce que de l’acoustique en studio au gros son en live hendrixien en diable sur All in the Truck (les premières amours musicales d’Olivier ressortent là) digne des Innocent Criminals, Olivier nous offre sur cet album l’occasion de présenter toutes ses potentialités qui nous l’espérons lui ferons continuer à sillonner la France et plus.

https://www.facebook.com/OLIVIER-GOTTI

Serge Sabatié

 

les 5 derniers articles de Serge Sabatié

0 Commentaires

Laisser une réponse

Contact

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

En cours d’envoi
DOCTEUR BLUES © 1998 © 2016

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?