Ian Siegal & The Mississippi Mudbloods : on prend les mêmes (ou presque) et on recommence !

Ian Siegal & The Mississippi Mudbloods – Candy Store Blues
Il y a peu Paco s’enflammait dans ces colonnes et à juste titre sur “The Skinny“ de Ian Siegal and the The Youngest Sons que Siegal avait eu l’opportunité d’aller enregistrer au Zebra Ranch à Coldwater au Mississippi au mois d’Aout 2010.
Visiblement, la rencontre entre notre tatoué anglais et les enfants et petits enfants des R.L. Burnside, Junior Kimbrough et autre James Luther Dickinson n’était pas complètement due au hasard ou à une volonté purement mercantile. C’était autour d’un dénominateur commun à tous les intervenants…
le blues et plus particulièrement avec les célébrateurs et continuateurs d’une tradition d’un Deep South Blues que Ian Siegal avait enregistré cette galette qui a fortement réjoui notre ami Paco.

A paraître le 15 octobre le nouveau Ian Siegal “Candy Store Kid“ produit par Cody Dickinson comme le précédent, a été enregistré au même endroit (c’est à dire au sein du ranch familial que James Luther Dickinson dit Jim Dickinson pianiste qui avait joué avec les Stones et Dylan entre autre n’a cessé avec ses enfants d’aménager pour produire des artiste locaux).
“Candy Store Kid” s’inscrit dans la prolongation de “The Skinny” et reprend les affaires là où elles étaient restées, à savoir dans ce blues rural rugueux, lourd et moite tout à la fois qui caractérise la production actuelle de ces comtés du Nord Mississippi.


Ian Siegal à Cognac en juillet dernier (photo Miss Béa)

Lent au démarrage cet album donne l’impression de lendemains de cuite où il faut reprendre ses esprits et où les kangourous frappent encore sur la cafetière. Guitares affutées sur des mid tempos au départ (Bayou country, so much trouble) où les voix des choristes Stephanie Bolton, Sharisse Norman et Shontelle Norman nous prouve que nous sommes bien aux USA pour la qualité des chœurs. Puis vient le désengourdissement des doigts d’abord de la basse (I am The train, Kingfish) de Gary Burnside accompagnée par une guitare acoustique guillerette. Lightnin’ Malcolm passant par là laisse une compo à Ian (So More Trouble) et se contente de participer en backing vocal.
Puis arrive le lourd. The fear Intro de basse poisseuse par Alvin Youngblood Harts accompagné par la batterie de plomb du frangin Cody Dickinson. Ian pose une voix caverneuse et une guitare mordante sur cet ensemble et le tour est joué.
Early Grace Jnr et Green Power dans la même veine mid tempo suivent. Alvin Youngblood Hart apporte encore sa contribution à la basse sur Rodeo. Et l’album se termine par Hard pressed (what da fuzz?) où reverb de basse ronflante, batterie, guitare et le voix de Ian font merveilles.

Au bilan moins âpre et plus arrondis aux angles que The Skinny, Candy Store Kid démontre que les frangins Dickinson (qui sous leur nom de North Mississippi Allstars continuent de sortir des galettes à un rythme certain) sont capables de polir leur rock blues et de s’ouvrir à d’autres musiciens que ceux du Hill County.
Emballé dans un digipack où tous les titres des morceaux, à l’intérieur sont logoisés année 50-60. Quant au titre de l’album, Ian nous offre dans la première phrase la raison de ce titre.

Pour ceux et celles de la région rouennaise et du grand ouest Parisien qui ne seraient pas déjà retenu(e)s par Candy Kane dans le cadre de Blues sur Seine, ils n’auront aucune excuse de ne pas aller à la Traverse à Cléon le 17 novembre vérifier sur place. C’est malheureusement le seul concert de la tournée commune en France.

Serge Sabatié

 

les 5 derniers articles de Serge Sabatié

2 Commentaires
  1. paco 9 ans Il y a

    Quelle belle photo! Thanks MISS BEA.

  2. Jipes 9 ans Il y a

    J’avais beaucoup aimé leur premier opus et apparemment avec la présence d’Alvin Youngblood HArt je devrais adorer le deuxième ;o) Merci pour cette belle chronique !

Laisser une réponse

DOCTEUR BLUES © 1998 © 2016

Contact

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

En cours d’envoi

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?