New Orleans Funk #3

New Orleans Funk #3 • Soul Jazz Records
Voici le troisième volume de la série New Orleans Funk éditée par le label Soul Jazz Records. Ce nouvel opus arrive après une attente de deux ans. Nous sommes toujours au cœur même de la musique New Orléans Funk, reconnaissable entre mille grâce au rythme si particulier qui fit le bonheur de la métropole. Comme toujours, Soul Jazz Records nous offre un produit d’exception, tant au niveau de la présentation que du contenu. Il nous est proposé sous deux versions : une vinyle sous la forme d’un double LP avec une pochette qui s’ouvre et une version CD agrémentée d’un livret de 24 pages richement illustré.

Les 18 titres compilés étaient parus sur des singles publiés par de petits labels comme Ron, Josie, Neo, Fo Records, Deesu Records, Sansu, Amy, Fire Ball, ou Bell. Les 3/4 des artistes présents sont reconnus. C’est Willie West qui ouvre les hostilités, le chanteur nous plongeant derechef dans le vif du sujet avec « Fairchild », de la soul funk de grande classe avec un beat incroyablement martelé. Betty Harris avec « Trouble With My Lover » nous distille un titre de grande envergure servi par la voix exceptionnelle de la chanteuse qui y met toute son âme. Un grand moment de soul ! Tony Owens poursuit sur la même ligne sur le percutant « Got A Get My Baby Back Home », une invitation à la fête qui marque bien les esprits. Les Dixie Cups et leur « Two-Way-Poc-A-Way » nous offrent du funk aux allures vaudou ; le résultat demeure stupéfiant avec un rythme infernal et ce presque 50 ans après sa première publication. Eldridge Holmes, peu connu du grand public, interprète le savoureux « If I Were A Carpenter », repris par Johnny Hallyday sous le titre « Si J’étais Un Charpentier ». Autant dire qu’il n’y a pas photo entre les deux versions, celle d’Eldridge Holmes est bien plus chatoyante, le natif de Louisiane prend un immense plaisir à chanter sous la houlette d’Allen Toussaint. Comment imaginer un coffret dédié au New Orleans Sound sans Lee Dorsey, créateur du célèbre « Ya Ya Twist »? Ici l’impayable chanteur, invité à une première partie par les Clash lors d’un concert, nous plonge dans le style New Orleans avec sa remarquable interprétation de « What You Want », du funk bien musclé avec les Meters en appui. The Explosions, groupe trop méconnu, nous offrent du funk plus violent avec le percutant « Jockey Ride ». Quel régal ! Chuck Garbo, un ancien membre des Spiders, nous offre de la soul rayonnante avec « Take Care Your Homework Friend ». Betty Harris se montre encore une fois majestueuse avec « What’d I Do Wrong », une sublime ballade soul dans laquelle la voix intense la chanteuse touche la cible à chaque mot. L’émotion est à son comble, la classe à l’état pur ! Eldridge Holmes se fait plus percutant avec « The Book », une compo de Leo Nocentelli, titre qui aurait mérité un plus large succès. Diamond Joe, un ancien bassiste du clubd’Hosea Hill à Thibodeaux, avec son « Gossip Gossip » est plus ancré dans le son Stax, mais sa voix fait penser à celle du grand Otis Redding. Là encore ça déménage un max! Les Rubaiyats, formation totalement inconnue avec un unique single à son actif, nous assène l’explosif « Omar Khayyam » dans lequel les notes défilent à une vitesse vertigineuse. Comment ne pas bouger à l’écoute d’un tel titre ? Certains spécialistes soul américains pensent que ce groupe n’est en fait qu’une émanation du duo Willie & Allen (alias Allen Toussaint et Willie Harper).

Soul Jazz Records nous offre un produit d’exception, tant au niveau production que du choix des titres compilés. Cette compilation met parfaitement en relief la musique de la Crescent City avec un répertoire festif et jouissif. Le parfait complément des volumes 1 et 2. On conseillera aux propriétaires de platine disque de s’orienter sur la version vinyle, la qualité sonore est équivalente à celle du CD. On attend avec impatience la sortie du quatrième volet.

http://www.souljazzrecords.co.uk/

Henri Mayoux

 

 

les 5 derniers articles de bluemayoux

0 Commentaires

Laisser une réponse

DOCTEUR BLUES © 1998 © 2016

Contact

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

En cours d’envoi

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?