Lil’ Nathan & the Zydeco Big Timer

Les Disques

Lil’ Nathan & the Zydeco Big Timer
Troisième galette pour le rejeton de Nathan Williams. Lil’ Nathan avait sorti son premier album à tout juste 14 ans, « Zydeco Ballin » édité par Mardi Gras. En 2007, Lil’ Nathan publiait l’album « Doin’ It Big Time » et là, les choses s’annonçaient sérieuses. En deux ans, le Petit Nathan a traversé pas mal d’étapes. Il est désormais diplômé de la Louisiana University à Lafayette dans les sections multimédia et jazz et puis sans en avoir l’air, ses quelques concerts mensuels lui ont encore permis de s’aguerrir. Je ne parle pas des gènes, le garçon a de qui tenir. Après les famille Chenier, Delafosse, Carrier, Broussard, Ardoin, Frank et j’en passe, on peut dire que les Williams fond perdurer la légende et la tradition des familles zydeco.
L’année 2009 pourrait bien être l’année de la Révélation pour Nathan Junior, il le chante d’ailleurs lui-même : « … It’s my time to shine… » !
Commençons par le visuel de cette pochette que certains qualifieront d’hideuse : le costume blanc immaculé, la piscine, les lunettes de soleil et le mélodéon en bandoulière … la grande classe. J’adore !
Au niveau du contenu, il est possible que plusieurs écoutes soient nécessaires pour adhérer à ce zydeco moderne qui frise même parfois l’idée de concept. Les 16 morceaux proviennent de la plume de Nathan ; Papa est juste intervenu dans la composition du titre « Mo Gain Les Bons Doigts ». Au niveau des musiciens, Lil s’appuie sur 4 membres de la famille Williams : Nathalie (17 ans) chant et chœurs et attention la demoiselle chante merveilleusement bien, Isiah « Sanchez » (20 ans) frottoir, Naylan (9 ans) frottoir et batterie sur 2 titres, et bien sûr Dennis Paul (le Tonton 49 ans) à la guitare (on l’aperçoit rapidement avec Nathan Senior aux côtés de Tommy Lee Jones dans le film « Dans la Brume Electrique »). Cet excellent guitariste (et peintre à ses heures) joue habituellement au sein des Zydeco Cha Chas, mais il pourrait aisément intégrer n’importe quelle formation de blues ou de jazz. Parmi les autres membres des Zydeco Big Timer, nous retrouvons le bassiste vétéran Junius « Jun » Antoine et le batteur George « Lil Russell » Gordon aux drums. Lil Nathan a aussi convié quelques amis pour apporter un certain cachet à l’opus, Richard Comeaux à la pedal steel, Cecil Green aux claviers sur 3 morceaux, Julian Primeaux en seconde guitare (2 titres), Jay- Pray-Jean aux baguettes sur les deux dernières plages et la rappeur Tucka « The Young Man » sur le titre de fermeture. Une fine équipe qui conjugue habilement musiciens d’expérience et jeunes loups en devenir.

The Autonomous Fit For Survival publié par la maison familiale Cha Cha Records débute par du zydeco gospel. Rassurez vous au bout d’une vingtaine de secondes, Lil’ nous emmène au charbon, on y parle même de petit cochon et de ti garçon et je ne vous parle pas du rythme. « Dead Wrong » est un zydeco teinté de R&B (ou plutôt de Hair Haine Bi) un peu dans la lignée de Curley Taylor. On poursuit avec « Fit For Survival » qui mêle traditionnel et new zydeco. « « A » Game » est un zydeco trad. qui évoque Zydeco Force et dans lequel on pourra apprécier les sobres mais tranchantes interventions de Dennis Paul Williams à la guitare. « Private Phone Calls » nous raconte les turpitudes d’un téléphone intempestif puis nous plonge dans un zydeco moderne ou l’accent est placé sur l’accordéon. « Mo Gain Les Bons Doigts » est une composition du papa et comme le laisse entrevoir le titre, on rentre plus dans un registre traditionnel évoquant Chenier. « Dilemma » est un merveilleux zydeco trad. teinté péquenot avec la steel guitare de Richard Comeau, idem pour le morceau suivant « Could’ve Would’ve Should’ve », l’apport d’un léger arôme country est une bonne trouvaille, et surtout cela s’emboîte parfaitement dans le répertoire. Le morceau « B.A.B.Y.B.O.Y. » est un zydeco où le clavier prend une part prépondérante et qui s’inscrit dans un « Hair Haine Bi » genre lover song. Puis arrive le gros morceau de l’album avec « What Did I Do Wrong (Remix) ». Du zydeco trad. avec une double rangée (accordéon) hyper souple, une orchestration et des arrangements excellents et surtout la voix de Nathalie Williams, enthousiaste, expressive, enjouée mais qui n’en rajoute pas. De la bombe !

Pour clore cette galette, Nathan a fait appel à Tucka « The Young Man » qui vient poser un rap dégueulasse sur un zydeco entraînant, une honte diront certains. J’adore ce mélange de rap qu’on croirait sorti tout droit de Miami mais qui vient bel et bien de Lafayette qui s’imbrique parfaitement au groove du morceau. Pour terminer, Lil Nathan chante quelques passages en créole dans plusieurs chansons et force est de constater qu’il ne s’agit pas de créole appris par cœur ou phonétiquement, le garçon connaît la langue comme la musique. Au niveau des paroles, quelques morceaux émergent du répertoire zydeco habituel. Ici on n’hésite pas à aborder la protest song voir la chanson contestataire et un titre comme « De l’Argent » (« That L’Argent ») vaut le déplacement. Un artiste à suivre qui semble suivre les traces de son père.

http://nathanwilliamsjr.com/
http://www.myspace.com/lilnathanandthezydecobigtimers

Le Kingbee

PS : Amicale pensée à Monsieur Nathan Williams et aux Cha Chas

 

les 5 derniers articles de kingbee

0 Commentaires

Laisser une réponse

Contact

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

En cours d’envoi
DOCTEUR BLUES © 1998 © 2016

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?