Le son de la Nouvelle Oréans – Vol #2

Quelques rapides portraits :
Lloyd Price originaire de Louisiane est l’un des premiers artistes noirs à avoir connu du succès grâce à une Major. En 1952, Price enregistre « Mother In Law », accompagné de Fats Domino et Dave Bartholomew. En 1956, ABC Paramount le signe en espérant pouvoir concurrencer Sam Cooke. Lloyd connaît quelques très beaux Hits avec « Just Because » et « Stagger Lee » qui se classe numéro 1 dans les charts. Laissant sa carrière de musicien entre parenthèses, Price participe aux premiers enregistrements de Wilson Pickett.

Au début des années 70, il s’installe à Lagos(Nigeria) devient promoteur de boxe,puis il revient aux Etats-Unis en 1982 pour se consacrer au monde des affaires, participant à quelques tournées Rétro portées sur le Rock’n’Roll.

Snooks Eaglin : Ce guitariste non voyant a la particularité de pouvoir absorber n’importe quel son, utilisant plusieurs registres (Swamp, Blues et Sound of New Orléans) pour ne garder que le meilleur. Snooky est sideman pour Professor Longhair, Sugar Boy Crawford et Allen Toussaint mais continue de jouer dans les rues pour survivre. Remarqué par Harry Oster, il enregistre une poignée de microsillons pour Imperial. A partir de 1987, c’est sur le label Black Top qu’il fait entendre ses qualités de guitariste swinguant, éclectique et précis.

The Meters : Ce quartet formé par Art Neville, Leo Nocentelli, G. Porter et Zigoboo Modeliste est un peu l’équivalent de Booker T & The MG’s. En 1966, ils cartonnent avec « Tell It Like It Is », ils jouent six fois par semaine dans les clubs locaux et servent d’accompagnateurs pour les différents labels d’Allen Toussaint. En 1969 les Meters placent cinq titres dans les charts, mais le groupe ne décolle pas vraiment et c’est comme accompagnateurs qu’ils enregistrent leurs meilleures sessions (Dr. John, Pointer Sisters sans oublier Robert Palmer et McCartney). En 1976 les membres se séparent, Art et Cyril Neville fondent les Neville Brothers, pendant que Modeliste participe à la tournée des Rolling Stones. Il arrive que les Meters participent à certaines manifestations, mais jamais dans sa forme originale, tant les tentions entre les membres sont importantes.

Chris Kenner est né à …Kenner, une proche banlieue de la Nouvelle-Orléans, il exerce les métiers de docker et de boxeur avant de se lancer dans la chanson. En 1957 il compose « Sick And Tired » pour Imperial avant d’être remercié. En 1961 il signe un excellent numéro 2 avec « I Like It Like That » pour le petit label Instant, mais c’est surtout en composant « Land Of 1000 Dances » qu’il obtient un succès mondial. Mais Chris a beaucoup de mal à se faire à cette nouvelle vie et il est condamné en 1968 à quatre ans d’emprisonnement pour une histoire de détournement de mineur. Kenner ne s’en remettra jamais et meurt en 1976 dans la plus grande misère.

Lee Dorsey : Ce chanteur, ami d’enfance de Fats Domino, voit le jour en décembre 1926.Après avoir connu la guerre dans le pacifique, il officie comme boxeur et rejoint sa ville natale en 1955 où il s’oriente dans le domaine de la carrosserie automobile. C’est en réparant un véhicule, en chantant, qu’il se fait remarqué par un petit producteur local. Lee enregistre le soir même un disque totalement improvisé. En 1961 il grave « Ya Ya » pour le label Fury qui se classe en septième position dans les classements. Cela lui permet de figurer en vedette dans les spectacles, partageant même l’affiche avec Ray Charles et James Brown. En 1962, Rebelote avec « Do-Re-Mi » mais manque de chance Fury tombe en faillite. Entre 1965 et 66 ce père de onze enfants, grave encore quatre Top 10 pour le label Amy. Tous ces titres sont très prisés par le monde de la danse et vont permettre de faire connaître le Funk de la Nouvelle-Orléans au monde entier. Les succès suivants sont moindres et Dorsey retourne dans le garage qu’il a acheté pour l’un de ses fils afin de rester actif. En 1980 le groupe anglais The Clash l’invite pour assurer la première partie de leur tournée américaine. Lee nous quitte en 1988 suite à un emphysème pulmonaire.

Le magazine : www.offbeat.com
Le Kingbee

Sources : Jeff Hannush (The Soul Of New Orleans) – David Nathan (The soulful Divas)- Sébastian Danchin (Encyclopédie de la Soul)- Divers périodiques (Soul Bag, Living Blues, Blues & Soul)
Le choix des très rapides portraits n’a rien d’emblématique, c’est une sélection spontanée d’artistes plus ou moins connus aux facettes variées.

 

les 5 derniers articles de kingbee

0 Commentaires

Laisser une réponse

DOCTEUR BLUES © 1998 © 2016

Contact

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

En cours d’envoi

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?