Une histoire de blues : Gerry Lockran

Quand Jason Loughran m’envoie un e-mail le 7 décembre dernier, je ne m’attends pas à découvrir une “vraie” histoire de blues.


L’e-mail commençait ainsi (traduction) :
Cher Docteur Blues,
Nous serions enchantés, si vous pouviez faire entrer Gerry Lockran dans l’histoire du blues anglais (…) malheureusement son œuvre n’a toujours pas était rééditée en CD. C’est le but ultime de notre site web. Il y a beaucoup de musiciens dont le travail vit au-delà de leur propre existance et leurs enregistrements auraient été oubliés depuis longtemps si ils n’avaient pas été redécouverts. On espère que c’est ce qui arrivera au travail de Gerry (…)
Regards, Jason

Jason est le fils aîné de Gerry Lockran et si ce nom est inconnu pour vous, il l’était pour moi à l’époque… Jason mène une croisade pour la reconnaissance de son père au Panthèon du blues britannique.
A la lecture du site de Jason, il est évident que Gerry Lockran est le grand oublié de l’histoire du blues anglais, mais à qui la faute, aucune compilation ne fixe un de ses titres et pourtant Gerry a enregistré 13 albums !!! rien que ça ! et il s’est produit un peu partout en Europe pendant plusieurs années et a participé à une grande tournée aux USA au côté de Joe Cocker.

Emigré d’une famille métisse anglo-indien Gerry arrive en Angleterre en 1953. En1955, il a treize ans, c’est la pleine période du Skiffle et il y prend part en jouant dans plusieurs groupes. Mais il découvre bientôt la musique des grands bluesmen que sont Josh White, Ramblin’ Jack Elliot, Leadbelly, Sonny Terry et Brownie Mc Ghee et la plus grande influence de Gerry : Big Bill Broonzy. C’est à cette époque que Gerry rencontre Royd Rivers qui joue de l’harmonica et de la douze cordes, Gerry et Royd jouent ensemble du Country-Blues au “Half Moon Pub” à Putney (Sud-Ouest de Londres). Ils font partie de la scène du Folk et du Blues anglais aux côtés de Martin Carthy, Bert Jansch, Ann Briggs, Jo Ann Kelly, Davy Graham, John Renbourn, Wizz Jones et Jon Mark. Gerry participe en 1965 à une tournée appellée “Les Rois du Blues”. Cette tournée réunit Long John Baldry, Alexis Korner et Duffy Power.

John Renbourn raconte : Il y avait un endroit, le Roundhouse à Soho, qui avait une politique musicale plus ouverte et Gerry Lockran m’a emmené là-bas avec lui pour jouer quelques airs. C’est là que j’ai rencontré Dorris Henderson, une chanteuse de Los Angeles, qui chantait le blues et le gospel et qui cherchait un guitariste. Dorris a enregistré deux disques avec moi comme accompagnateur. Le premier, “There You Go”, a d’ailleurs récemment été réédité. Nous faisions aussi une apparition régulière dans une émission télé où l’équipe d’Alexis Korner formait l’orchestre résident et j’y ait rencontré le bassiste Danny Thompson et le batteur Terry Cox.

En 1966, Gerry signe son premier contrat, il en résulte la sortie de son Premier LP “On – I’m coming !” avec Danny Thompson à la contre-basse puis il enchaîne en 67 avec “Blues Vendetta” qui confirme que Gerry est un solide guitariste de Finger picking. Il signe également ses premières compositions originales.

Gerry continue à écrire, à enregistrer et à se produire sur scène jusqu’à la fin de sa carrière en 1981 ! Cette année là, durant une tournée en Belgique, Gerry est victime d’une attaque cardiaque qui le prive de l’usage de sa main gauche. Après deux années difficiles, Gerry se tourne vers la photographie…
Il meurt d’une attaque fatale le 17 novembre 1987. Je vous encourage donc tous à aller visiter le site de Jason et de lui envoyer un message de sympathie !

http://www.gerrylockran.com

Contact

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

En cours d’envoi
DOCTEUR BLUES © 1998 © 2016

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?