The Yardbirds

Nombreux sont ceux qui découvrent le Blues et le Rythm’n Blues grâce aux Yardbirds et surtout grâce à la guitare d’Eric Clapton


Keith Relf, Anthony Tophman, Jim McCarty, Paul Samwell-Smith et Chris Dreja viennent de former les Yardbirds, ils rencontrent Clapton, alors qu’il joue avec Casey Jones. A plusieurs reprises, Ils font le Boeuf ensemble, reprenant des titres de Big Bill Broonzy ou de Blind Lemon. Clapton, qui a pris conscience qu’il voulait devenir musicien professionnel, met la pression pour remplacer Tophman au sein des Yardbirds.

Au Crawdaddy de Richmond puis au Marquee de Warbour Street, les Yardbirds prennent la suite des Stones partis vers d’autres scènes. Clapton se souvient : Nous avons remplacé les Stones et hérité d’une partie de leurs fans, les Yardbirds ont été tout de suite très populaires. Nous avons même joué avec les Beatles pendant trois semaines, pour leur Christmas show of 64 à l’Hammersmith”.

Nombreux sont ceux qui découvrent le Blues et le Rythm’n Blues grâce aux Yardbirds et surtout grâce à la guitare magique d’Eric “complet veston tergal” Clapton . Il est le seul à l’époque à avoir la facilité de faire jaillir de ses solos la fameuse blue note.

L’intégralité du répertoire blues des Yardbirds provenait d’une compilation de Chicago Blues remplie de morceaux signés Billy Boy Arnold, Snooky Prior, Hollin’Wolf, Eddie Taylor.

Ils se jurent de ne jamais céder à la moindre concession commerciale. Mais les bonnes résolutions s’estompent vite. La guerre Beatles/Stones dope les ventes et les Yardbirds se voient déjà en pop-stars. Clapton fait ses valises en 1965 après l’enregistrement de “For Your Love”. En effet Clapton avait choisi un autre titre, un morceau d’Otis Redding.

L’époque “Clapton” se résume à trois 45 tours et deux albums “Five Live Yardbirds” et “Sonny Boy Williamson With the Yardbirds” ce dernier enregistré le 8 décembre 1963 au Crawdaddy a un son approximatif mais contient une belle version de “Five Long Years”

Le Gourou de Clapton
Anthony “Tom” Topham souligne qu’Eric avait sur les autres guitaristes de cette époque un avantage certain. Il raconte : “En 1964, les amateurs de guitare citent déjà le nom de Clapton. J’ai découvert, qu’il recevait un tas d’albums rares par le biais d’un Disc Jockey de blues nommé Guy Stevens, qui possédait des disques de Freddie King, Buddy Guy, et d’autres artistes dont personne n’avait encore entendu parler en Angleterre. Eric Sortait tous ces riffs incroyables sans arrêt. Des années plus tard j’ai su d’où ils venaient”

Les grattes
Eric Clapton qui commence à avoir un pouvoir d’achat important en profite pour s’offrir une Telecaster, une Gibson ES 335 Red Cherry et une Fender Jazzmaster et un ampli Vox 30 W. Il donne sa vieille Kay à Roger Pierce un ami de Keith Relf

Début 65, Chris Dreja rencontre Jeff Beck qui joue régulièrement dans différents groupes au Eel Pie Island de Twickenham. Jeff, qui n’a que 20 ans joue déjà trés bien le blues et impressionne Chris Dreja au point qui le contact pour remplacer Clapton. Après son arrivée, les Yardbirds abordent une transition et délaissent peu à peu le blues au profit de leurs propres compositions.

Baptisé par Jeff Beck comme le premier groupe Psychédilique, les yardbirds apparaissent dans la film d’Antonioni “Blow Up” pour une scène où Jeff massacre sa guitare contre un ampli. Le trait caractéristique de Jeff Beck (mise à part un état d’esprit “spécial”) est sa recherche permanente de nouveaux sons de nouvelles expressions faisant de lui un véritable novateur.

En 1966, les Yardbirds engagent Jimmy Page qui faisait partie jusqu’à lors du cercle très fermé des musiciens de studio, dont le plus connu était Big Jim Sullivan. Page remplace Paul Samwell-Smith à la basse puis beck absent pour cause de maladie il se retrouve en première ligne à la lead guitar.

Jeff Beck quitte le groupe en pleine tournée américaine et fonde en février 1967 le Jeff Beck Group avec Rod Stewart (v), Ron Wood (b), Aynsley Dunbar (d).
Le groupe donne un premier concert désastreux le 3 mars 1967 à l’Astoria de Finsbury Park de Londres. Rod et Ron resteront dans le groupe jusqu’en juillet 1969.

En 1968, les Yardbirds explosent sous le dictat de Jimmy Page qui refuse de partir en tournée en Scandinavie car il est mécontant de la composition du groupe. Finalement, il liquide le groupe et renomme New Yardbirds un quatuor composé de John-Paul Jones et de 2 inconnus de la scène londonienne Robert Plant et John Bonham. Keith Moon le Batteur des Who prédit à Jimmy Page que sont nouveau groupe va s’écraser comme un “Lead” Zeppelin ce qui donne à Jimmy l’idée du nom du groupe.

Il rebaptise donc les New Yardbirds en Led Zeppelin.

Leur premier album sort début 69 et comporte deux blues : “You shook me” de W. Dixon et “I cant quit you” d’Otis Rush


Contact

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

En cours d’envoi
DOCTEUR BLUES © 1998 © 2016

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?