Rory Gallagher, le dernier gladiateur

Rory est un peu hors sujet tellement son approche du blues est resté personnel, mais sa carrière et ses albums nous reflettent la vie d’un forçat de la scène et la présence d’une page personnelle dans cette histoire du Blues Britannique est une façon de lui rendre un vibrant hommage aux côtés des plus grands guitaristes anglais


Irishman’s Blues


(photo Pierrot Mercier)

Né en 1948 à Ballyshannon en Irlande, le petit Rory passe son enfance dans le Comté de Cork. Il découvre la musique américaine vers 1957, il écoute Scotty Moore, Leadbelly et Eddy Cochran, la guitare le fascine et commence à jouer lui aussi du Skiffle et approfondit en même temps sa connaissance du Country Blues. Puis vient l’époque des bals Irlandais quand il rejoint le Fontana Show Band, c’est à cette époque qu’il achète d’occasion sa fameuse Stratocaster qui ne le quittera plus. Au cours de ces 3 années passées au sein de ce groupe il apprend également la mandoline et l’harmonica.

En 1965, Rory fonde son premier trio “The Impact” avec le batteur et le bassiste du Fontana Show Band. Ils prennent la route de la fillière Allemande qui les emmènent à Hambourg. The Impact se frotte alors à d’autres groupes : les Jaybirds d’Alvin Lee et les Burnettes dont le bassiste et Noel Redding.

A son retour de Hambourg, il rencontre John Wilson ancien batteur des Them et le bassiste Richard Mc Craken. Tast est né. Le manager Tony Colton leurs trouve un contrat avec Polydor. Nous sommes déjà en 1968 et le groupe sort son premier disque “Tast” suivi un an plus tard par “On the board”. La réputation des Gallagher’s boys alors les précède comme des furieux jouant un blues rock énergique (le mot est faible). le Groupe splitte en 70 et Rory décide de continuer en solo…

En deux années Rory explose. Entouré de Gerry McAvoy et de Wilgar Campbell, le trio sort un album d’anthologie “Live in Europe” (1972).

Pour tout savoir sur Rory je vous conseille la biographie “Rory Gallagher” de Jean-Noël Coghe aux éditionx EPM Le castor Astral avec son Cd inédit de 50′.

1968 – Taste et Yes font la première partie des concerts d’adieux de Cream au Royal Albert Hall.

1972– Rory participe à l’album “The Session” de Jerry Lee Lewis et au “London Session” de Muddy Watters

1975– Les Stones l’appellent pour remplacer Mick Taylor mais Richard impose Ron Wood.



Contact

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

En cours d’envoi
DOCTEUR BLUES © 1998 © 2016

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?