La Musique du Diable

La Musique du Diable – Walter Mosley – ©1995 Titre original : RL’s Dream
Ed. Points – réf : P586

A New-york, Soupspoon, vieux bluesman rongé par le cancer, est soudain mis à la rue.Hanté par le souvenir de sa jeunesse dans le delta du Mississippi, quand il accompagnait Robert Johnson, il ne souhaite qu’une chose avant de mourir : retrouver sa dignité dans quelques accords de blues et écrire ses mémoires, cette musique du diable qui est toute sa vie.

Et c’est Kiki, jeune blanche à l’âme écorchée vive, qui va le prendre sous son aile et lui permettre de réaliser cette dernière volonté. Le roman commence ainsi entre réalité et fiction : RL, l’était pas homme comme les autres. L’homme y trouve naissance, y vit ce qu’y peut, et puis y meurt. Point final ! Vous pouvez vous souvenir de lui et dire comme ça a été sa vie, comme ça a été sa mort. Mais avec RL, vous saviez jamais, y vous faisait tourner cabri. Il jouait de la guitare à des moments où il n’aurait pas dû en être capable, et personne peut dire de quoi il est mort. Pétèt la pneumonie, un mari chagrin pétèt… Aussi bien Satan a pu se radiner et le faire aboyer comme un chien avant de l’emporter avec lui. Mais nous, pauvres fous, on est perdus avant de pouvoir commencer à suivre son histoire. Vu que Robert Johnson a Jamais eu de naissance, et mourir y pouvait pas. Lui, jusqu’au fond de l’âme, il avait le bleu du Delta. Il était le Blues, et il est maintenant là. Sa détresse, elle a pas de début. Et la mort, elle pouvait jamais soulager ce fardeau-là.
Soupspoon Wise : Back Road to the Blues (1986) : Transcrit par Gerald Pickford

 

les 5 derniers articles de Jérôme Travers

0 Commentaires

Laisser une réponse

DOCTEUR BLUES © 1998 © 2016

Contact

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

En cours d’envoi

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?