La Hotte du Père Noël ou Disappointed by your gifts, don’t worry Docteur Blues is here !

Les Disques

Le Père Noël, désireux de garnir sa hotte de plein de belles nouveautés et idées sonores, nous a demandé un petit coup de pouce. Faut dire que par ces temps de palpable morosité, le bonhomme est toujours à la recherche de quelques bonnes trouvailles afin d’égayer et de surprendre notre quotidien. Avec le Doc, nous avons orienté le vieux bonhomme et surtout sa hotte vers quelques bonnes galettes de saison.

Comment ne pas succomber à la compilation « Have a Boogie Christmas Rock N Roll » ? Il s’agit de la réédition d’une galette passée totalement inaperçue en France en 2006. Noël approchant, le disque est de saison et tombe donc à pic. Et puis comment ne pas être attiré par la délicatesse et l’élégance de la pochette ? Quelle harmonie ! Au niveau du répertoire très éclectique, nous sommes en présence de nombreuses raretés, ayant toutes pour trame Noël, les rennes, les lutins et consorts étant les héros de ces chansons. Parmi les 29 plages, la grande majorité des morceaux provient de faces peu courantes ; certaines figurent dans des compilations assez obscures, dédiées généralement au Rock N Roll. Parmi les artistes les plus célèbres, nous retrouvons ici les Robin Sisters, auteurs d’un seul 45 tours gravé pour le label Polaris avec « Santa’s Little Workshop » couplé au remuant « Chimney Top Twist », The Uniques avec « Rock N Rudolf » ; à noter que cette formation du Massachusetts fera une rapide carrière chez Demand et Dot où certains musiciens du groupe feront partie de l’orchestre maison. Ted Daigle (il s’agit du rocker canadien et non pas du songwriter louisianais) avec « New Baby For Christmas» figure lui aussi parmi les rares musiciens compilés à avoir enregistré une poignée de singles dès la fin des fifties. Le Cotton Top Mountain Singers avec «Christ Was Born On Christmas Morn» fait figure de patriarche ou d’ancêtre avec une discographie débutée dans les années 20. Le label Flyright avait publié quelques faces de cette formation Gospel dirigée par Frankie Half. Comme souvent chez Collector Records, les artistes compilés demeurent méconnus voir inconnus, il n’empêche qu’on y trouve quelques bonnes pépites.

Parmi les autres petites merveilles capables de mettre un peu de peps au traîneau du Père Noël, n’oublions pas l’album « Doin’ The Crabwalk » de T-Lou and His Super Hot Zydeco Band. Certes la pochette représentant une plage genre Long Beach n’a rien à voir avec Noël (les rennes ont même été remplacés par de gros crabes rouges), mais cette galette mettra du peps à votre cheminée. Le titre d’ouverture « Crabwalk » donne le ton d’entrée avec une curieuse combinaison entre le « Baby’s Elephant Walk » de Mancini (B.O. du film « Hatari ») et le « My Girl » des Temptations. L’ensemble du disque est du même tonneau, les morceaux sont tous pleins de rythme et de gaieté. Les amateurs pourront tout de même souffler un peu sur « That Girl Is Fine », une tendre ballade néo orléanaise qui permet de faire retomber un peu la vapeur. Ce vétéran louisianais établi depuis des lustres en Californie ne propose que des originaux. Un album de Zydeco qui pulse du début à la fin.

Peut être plus à propos en cette période neigeuse de Noël, le label anglais Shout propose l’excellente compilation « A Christian Testimonial » dédiée aux Dixie Hummingbirds. Ce groupe phare de Gospel sera fondé en 1928 par James L. Davis en Caroline du sud. Les arrivées successives d’Ira Tucker et de William Bobo permettront au groupe de prendre un véritable envol. Passée par Decca, Apollo, Gotham la formation obtiendra sa consécration sur le label Peacock sous la houlette de Don Robey. Le présent cd regroupe un album complet « A Christian Testimonial » agrémenté de 14 singles. Les arrangements et les harmonies vocales d’un très haut niveau nous permettent de nous replonger en plein dans l’âge d’or du Gospel des années 50. Un disque bienvenu qui permettra aux amateurs de faire une coupure salutaire entre le « Petit Papa Noël » de Tino Rossi et le « Jingle Bells » de James Pierpont.

Dernière petite proposition pour cette hotte de Noël avec « The Wages ». Le Doc vous a glissé il y a quelques semaines un clip vidéo du Révérend Peyton’s The Big Damn Band. Ce clip résume clairement toute la joie, le rythme et la folie qui se dégage de ce cd. Quatrième galette du Révérend bien épaulé par Washboard « Breezy » Peyton (Mme Peyton à la ville) et du batteur Aaron « Cuz » Persinger (un cousin), chez les Peyton, tout est une histoire de famille. L’auditeur se retrouve saisi dès le premier titre « Born Bred Corn Fed ». Le combo enchaîne avec un petit folk à la Dylan, et c’est au tour de l’impayable « Clap Your hands » qui dévaste tout sur son passage. Tout ou presque s’avère démentiel sur cet opus. Autre grand moment avec « Train Song » où les trois instruments (guitare, planche et drums) se prennent pour une vieille micheline. Les amateurs d’accordéon devraient apprécier « Two Bottles of Wine » avec la présence de Jason Webley. Le Révérend et ses ouailles laissent retomber un peu la pression de la loco avec une merveille de country blues « In a Holler Over There » Excellemment produit par Paul Mahern, voici un disque d’allumés idéal pour les amateurs les plus exigeants. Disponible chez SideOneDummy.

Le Kingbee

 

les 5 derniers articles de kingbee

0 Commentaires

Laisser une réponse

Contact

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

En cours d’envoi
DOCTEUR BLUES © 1998 © 2016

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?