Jimmy Anderson : The King of Swamp Blues

Jimmy Anderson – The King of Swamp Blues – Olga Records
Louable initiative de la part d’Olga Records de remettre au goût du jour le brillant Jimmy Anderson. Depuis l’arrêt d’Excello et de Goldband, le swamp blues s’est quelque peu éteint, les principaux acteurs de ce registre si particulier ayant eux aussi pris la triste habitude de nous quitter. S’il n’avait pas été spolié honteusement de ses droits, qui sait si Jimmy Anderson n’aurait pas fait une carrière à la Slim Harpo ou à la Lazy Lester ?
Né en 1934 à Natchez (Mississippi), Jimmy a enregistré de magnifiques pièces pour Excello, par l’entremise de Silas Hogan qui le présenta jadis à JD Miller. Tout ce que Jimmy récoltera sera une bonne poignée de main (et encore) et Basta ! Il deviendra policier municipal et disc-jockey pour une radio country locale. Le répertoire de Jimmy rappelle fortement Jimmy Reed qui figurait parmi les petits préférés du public noir de l’époque. Au niveau du chant, on est en présence d’une voix nasillarde à l’accent traînant, d’un phrasé d’harmonica fin, aéré, aigüe et parfois plaintif et d’une rythmique ondulante et dansante qui caractérise si particulièrement le swamp.

Musicalement, j’ai toujours pensé qu’Anderson se rapprochait plus de Whispering Smith, Silas Hogan et d’Harmonica Red que de Slim Harpo ou Lightnin’ Slim. La discographie de Jimmy ne comporte aucun album complet ; on le retrouve juste sur des microsillons Excello, Zynn et même sur un Dot avec « I Wanna Boogie » et « Angel Please » (Dot 16341). Au niveau cd le label Flyright avait publié sept titres de Jimmy sur la compilation « Baby Let’s Burn » dédiée au blues de Baton Rouge. On retrouvait aussi dix morceaux de Jimmy sur un double cd Excello US « Hangover » consacré à des enregistrements rares du label.
Au début des années 90, Jimmy était venu se produire en Europe (Utrecht) à l’occasion de deux tournées. En 1998, victime d’une attaque cérébrale, il se retrouvait fortement handicapé par une paralysie. Ce cd a été conçu par des proches de l’harmoniciste, confectionné artisanalement mais avec soin et passion il permet de nous dévoiler l’intégrale de Jimmy Anderson avec trois inédits : « Shut Your Mouth », « Draft Board Blues », « Call You On The Phone » et deux alternates inédites elles aussi. On peut dénicher cette perle sur le site d’Olga Records pour le prix de 10 euros, destinés entièrement aux frais médicaux engendrés par la maladie de Jimmy. N’allez pas croire que le bonhomme se laisse aller, il se produit même encore occasionnellement dans son conté.

http://www.myspace.com/olgarecord

Le Kingbee

PS : Remerciements à Ben et Vincent pour m’avoir fait connaître ce disque et surtout un grand coup de chapeau à leur initiative en faveur d’un musicien sous enregistré et mésestimé.

 

les 5 derniers articles de kingbee

1 Commentaire
  1. Jipes 13 ans Il y a

    Excellent billet ca fait plaisir de lire que des passionnés sont là pour essayer de rendre justice à un artiste tristement spolié ! Ke vais aller jeter une oreille sur ce Myspace Merci de cette chronique !

Laisser une réponse

DOCTEUR BLUES © 1998 © 2016

Contact

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

En cours d’envoi

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?