Hank Mowery

Harmonica

Hank Mowery • Account to me • Old Pal Records
Le Michigan… Dans mon enfance, ce nom me faisait rêver et pas pour son poumon industriel (Detroit). Découvrant que Lawatha était une immense forêt à la limite nord des Etats-Unis et du Canada cela m’avait éloigné des niaiseries dysneysiennes à l’âge où trappeurs et indiens alimentaient mon imaginaire. Entouré par les grands lacs, le Michigan est aujourd’hui le seul état nord américain qui depuis plusieurs années perd de sa population et pas seulement parce que la municipalité de la Motor City est en faillite et l’industrie locale beaucoup moins florissante. Mais le Michigan ce n’est pas seulement la ville de la Motown. Sa capitale Lansing est peu connue par chez nous et Grand Rapids, deuxième ville de l’état pas beaucoup plus. C’est pourtant de Grand Rapids qu’est issu Hank Mowery.

2nd Annual Grand Rapids Harmonica Summit

2nd Annual Grand Rapids Harmonica Summit

Harmoniciste de son état, ayant déjà pas mal bourlingué depuis plus de 20 ans avec son ruine babine au sein de différentes formations. Il a une popularité établie dans son coin et cela lui a permis par exemple de se trouver aux côtés de Dennis Gruenling et Doug Deming, Joe Filisko et Nick Moss (on pourrait trouver pire comme fréquentation musicale !) lors du Second Annual Grand Rapids Harmonica Summit dédié à Little Walter. A ce jour, Mowery a deux albums (disponibles chez CD baby ou sur son site) à son actif.

Le précédant album “In The Open“ des Hawktones groupe dans lequel évolue Hank Mowery, enregistré live at the Howmet Playhouse, en 2012 mériterait tout autant une chronique car ces Hawktones (Troy Amaro : guitare, Chris Bracey : batterie, Junior Valentine : basse, vocals, Chris Corey : piano) sont au delà de Hank Mowery, une bande de joyeux drilles qui ont accompagné ou ouvert pour pas mal de monde et les citer ici prendrait autant de place qu’un catalogue de Walmart !

The Hawktones In the Open Live at the Howmet Playhouse

The Hawktones In the Open Live at the Howmet Playhouse

Les bénéfices générés par l’achat de cet album contribuent au financement par le biais de Killerblues.net de stèles funéraires pour les tombes des bluesmen qui en sont dépourvues (preuve que ces individus ne sont pas là que pour l’argent).

Si nous présentons dans cette chronique le dernier opus “Account to me” c’est parce qu’avec cet album, Hank a gagné en janvier dernier à Memphis, lors des IBC le prix dans la catégorie meilleur album autoproduit.

C’est par ce biais que Hank Mowery a attiré notre attention. L’album est une contribution collective et en tout premier lieu on retrouve les proches de Gary Primich, (harmoniciste américain trop tôt décédé en 2007 à l’âge de 49 ans) dont son père qui produit cet album. Nous retrouvons dans cet album qui ne se veut pas un tribute, 5 titres de Gary Primich dont 2 inédits, ainsi que deux titres qu’il aimait bien, “Banana Oil” de Memphis Slim et “That’s no way to get along“ du Révérend Robert Wilkins. Quant au 3 titres restant il se partagent entre deux compos de Hank Mowery (superbe “If I Knew What I Know“) et un titre de Patrick Recob, ancien bassiste de Gary Primitch, venu participer à l’enregistrement de cet album.

Le livret accompagnant l’album dont les notes sont signées par rien moins que Tad Robinson, ami de Gary Primich et lui même harmoniciste de renom vous expliqueront tout cela bien mieux que votre serviteur !
Au bilan un excellent album à écouter au calme et à déguster sur plusieurs écoutes pour en éprouver toutes les nuances et subtilités.

 http://www.hankmowery.com

Serge Sabatié

 

les 5 derniers articles de Serge Sabatié

0 Commentaires

Laisser une réponse

Contact

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

En cours d’envoi
DOCTEUR BLUES © 1998 © 2016

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?