Georgia Blues

Anthologie

Sticks Over My Shoulder  • Mississippi/Change Records
Le label Mississippi Change Records édite une compilation vinyle consacrée au Georgia Blues. Il s’agit en fait d’une réédition de l’album « Georgia Blues Today » parue en 1981 sur le Flyright 576. Ici, beaucoup de musiciens méconnus mais ayant contribué à faire connaitre le blues peu répandu de cette région. La majorité des plages permet d’entendre des guitaristes de talent dont le succès ne dépassa les frontières de l’état.
Ces découvertes sont liées au travail et à l’opiniâtreté d’ethnomusicologues qui n’hésitaient pas à sillonner les contrées les plus reculées, l’auteur de ce recueil n’étant autre que George Mitchell. Alors pourquoi parler d’un vinyl déjà sorti ? d’une part parce que l’album original est difficilement trouvable, d’autre part parce qu’il y a une différence au niveau des titres compilés : quatre titres disparaissent (« Old Country » de James Davis, « John Henry » de John Lee Ziegler, « Shortening Bred » de Jimmy Lee Williams et « My Babe » de Williams Robertson) remplacés par « Old Red » et « Howlin Wolf » de Jim Buckley, « Have You Ever Seen Peaches Grow On A Sweet Potato Vine » et « Baby Please Don’t Go » de Jimmy Lee Williams.


Cette compilation contient des titres extraordinaires: « Love Blues » de William Robertson dégage une forte émotion proche de la dramaturgie, le « Poor Boy » de John Lee Ziegler, titre capté sur le vif, se situe dans la même mouvance musicale, la voix et la guitare semblent en pleurs. Il récidive avec « Used To Be Mine » magistralement interprété.

Idem pour Jimmy Lee Williams avec « Hoot Your Belly Give Your Backbone Ease » gorgé d’une forte intensité dramatique. Sa version du classique « Baby Please Don’t Go » atteint une détresse rarement entendue. James Davis délivre une reprise de  « Good Morning Little School Girl» à mille lieux de l’original, l’instrumentalisation conférant au titre une couleur personnalisée à l’extrême. « The Howlin Wolf » de Jim Bunkley nous plonge dans une ambiance toujours aussi sombre et tendue, bien représentative de la richesse du blues de Georgie.

Cette géniale compilation remet sur le devant de la scène des artistes méconnus et forts méritants. Si vous ne connaissez pas le premier pressage, voilà une excellente séance de rattrapage. Aucune crainte à avoir, ce disque fait culturellement partie du patrimoine de la musique noire américaine. N’existe qu’en version vinyle.

http://www.juno.co.uk/products/sticks-over-my-shoulder/449903-01/

Henri Mayoux

 

 

 

 

 

les 5 derniers articles de bluemayoux

0 Commentaires

Laisser une réponse

Contact

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

En cours d’envoi
DOCTEUR BLUES © 1998 © 2016

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?