Eric Bibb en concert : les racines et la sincérité

Chroniques de concert

Samedi soir j’avais prévu d’aller assister au concert d’Eric Bibb au Noumatrouff, salle de musiques actuelles de Mulhouse. On se met en route gentiment et on est devant la porte où une centaine de personnes attendent déjà. Heureusement l’attente ne durera que quelques minutes pour nous ouvrir les portes d’une superbe soirée.
La grande scène a mis ses plus beaux atours pour accueillir non pas un mais deux concerts. En effet Guy Roël bluesman belfortain (ne cherchez pas il est le seul) va se charger de chauffer la salle pour Mr Bibb. Guy Roël si vous ne le connaissez pas encore (honte sur vous) est une bête de scène: plus de 40 ans à parcourir les salles de l’hexagone mais également de longues années comme bassiste de studio en Suède où il fera la connaissance d’un jeune artiste : Eric Bibb.

Guy joue depuis une quinzaine d’années en solo accompagné de sa guitare et de son percussioniste fétiche Gaston Schmitt (en fait sa valise grosse caisse). Son répertoire contient des brûlots boogie où blues de Memphis Minnie à Blind Boy Fuller en passant par des compositions originales en français du plus bel effet. Pendant 45minutes environ Guy nous fera voyager dans le pays du Blues de John Lee Hooker et son Boogie Chillum à Can’t be satisfied de Muddy Waters en passant par des titres de Taj Mahal comme Franky and Johnny. Le public rapellera d’ailleurs Guy pour un autre titre ! Un petit exxtrait d’un morceau de Guy sur scène ce soir là !


Larry Crockett, un excellent batteur à l’écoute. Guy Roël en scène pour la première partie

Après un très court entracte, c’est au tour d’Eric Bibb accompagné de son batteur Larry Crockett d’investir la scène. Eric Bibb armé de ses deux guitares (équipées de micros rosace LR Baggs je crois) démarre d’emblée le sow avec une assurance et une dynamique énorme tant au niveau de la guitare que du chant clair et puissant. Bien épauléd’ailleurs par son batteur l’excellent Larry Crockett toujours très attentif au mood de Eric et prêt a relancer le rythme où le sublimer grâce à des percussions intelligentes (shaker, tambourin, balais etc…).


Eric souriant et communiant avec le public

Eric Bibb se balade avec bonheur dans son large répertoire en passant par des reprises bien arrangées de standards du Révérend Gary Davis où de Taj Mahal. Son chant est non seulement puissant et et très aérien mais aussi d’une superbe clarté de diction et d’un swing éprouvé (il chante souvent légèrement en arrière du beat, très laid back).

Pendant 1h30 Eric et Larry nous auront enchanté et embarqué dans un beau voyage vers les racines du Blues et du Folk blues noir américain. Ils interpréteront de nombreuses compositions d’Eric dont le magnifique “A saucer and a cup” ainsi que quelques reprises parfaitement adaptées au style de cet artiste si particulier. Nous aurons droit à un rappel où Eric Bibb fera appel à Guy Roël pour un “encore” de feu.


Un chouette rappel

Puis encore un rappel car le public ne voulait pas laisser finir une aussi belle soirée. Après le show Eric se montera très disponible et signera les posters, les CD (dont l’excellent double album) et même les tickets de concerts avec un sourire et un petit mot pour chacun. Autant dire que le public repartira conquis !

Un petit extrait d’une des compositions récentes d’Eric Bibb :

Jipès

 

les 5 derniers articles de Jipes

2 Commentaires
  1. Jérôme Travers 11 ans Il y a

    ça c’est de la chronique de concert, très complet : photos, vidéos… merci

  2. Auteur
    Jipes 11 ans Il y a

    Merci Jérôme, je n’ai pas eu le temps de faire une interview malheureusement

Laisser une réponse

Contact

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

En cours d’envoi
DOCTEUR BLUES © 1998 © 2016

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?