Duke Robillard « Living With the Blues »

Default Icon

Je dois reconnaître que je connais très peu Duke Robillard. Je m’attendais à un guitariste très West Coast Swing, ce n’est pas vraiment le qualificatif qui convient à cette galette. Je m’attendais aussi à une voix claire, elle sait se faire rocailleuse à souhait. Je m’attendais à des solos de guitare jazzy et haut débit, il montre qu’il peu aussi temporiser. Bref, rien de ce que je m’attendais à entendre mais j’aime bien les surprises. A l’écoute, il m’a fait penser tour à tour à Muddy Waters, Albert Collins ou Stevie Ray Vaughan. J’ai un peu eu l’impression qu’il a voulu montrer qu’il peu aussi jouer dans ces styles là, mais vu sa carrière je ne pense pas qu’il en a besoin (je vois le mal partout). Une palme spéciale pour « Goodtime Charlie » qui sonne Collins jusqu’au solo de guitare et qui m’a laissé sur le c…
Chaque titre à un style particulier et différent du précédent. Au bout du compte, il manque un fil conducteur, une homogénéité. La seule constante étant la qualité, la galette reste excellente et mérite sa place dans votre galettothéque.


Pascal

 

les 5 derniers articles de Pascal

0 Commentaires

Laisser une réponse

Contact

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

En cours d’envoi
DOCTEUR BLUES © 1998 © 2016

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?