Duane Allman : The King Of The Slide Guitar

Portrait

Duane “Skydog” Allman est né le 20 novembre 1946 à Nashville où il est suivi le 8 décembre 47 par son inséparable petit frère Greg Allman…
Vers 1958 la famille Allman quitte Nashville pour Daytona Beach en Floride… c’est Greg qui initie son aînée à la guitare qui en échange lui apprends à rouler à moto…

Initialement attiré par la soul et le Rythm & Blues, les frères Allman se passionnent très vite pour le rock anglais…ils créent leur premier groupe garage en 65 « the Escorts » fortement influencé par les Beatles et les Rolling Stones. Ensuite ils forment les Allman Joys plutôt orienté vers le British Blues…

Mais c’est finalement sous le nom des Hourglass une formation mélangeant Soul-Blues et rock qu’ils signent leur 1er contrat d’enregistrement pour le label Liberty Records. Les frères Allman sont rejoints ici par Paul Hornsby aux claviers, Pete Carr à La Basse et Johnny Sandlin à la Batterie…

Ils sortent sans succès deux 33 tours « The Hourglass » en 67 et « Power Of Love » en 68 …peu représentatifs selon certains en comparaison de leurs performances scénique de l’époque…
Abandonné par leur maison de disque, le groupe se sépare début 69.
Duane Allman devient alors un musicien de séance très demandé pour le son inimitable de sa guitare slide… Dans les célèbres studio Muscle Shoals en Alabama, le fief d’Atlantic Records, il collabore aux disques de King Curtis, Wilson Pickett, Aretha Franklin ou Clarence Carter…
Très actifs, on le retrouve également sur des disques blues-rock où il accompagne Barry Goldberg, Boz Scaggs ou Otis Rush…
Toujours en 69 Duane Allman fonde avec son frére Greg… les Allman Brothers Band. Ils engagent Dickey Betts à la guitare, Barry Oakley à la basse plus deux batteur/percussionnistes Butch Trucks et Jay Johanson…

Le premier album éponyme du groupe sort dans la foulée sur Capricorn Records un nouveau label dédié au Rock Sudiste distribué par Atlantic Records…
Greg Allman compose l’essentiel de l’album orienté plutôt vers le Blues rock avec une touche sudiste insuffler par la Slide-guitar de Duane Allman.
Nous sommes en 1970 Duane Allman continu toujours en parallèle de son groupe des collaborations diverses avec entre autre… Aretha Franklin, Wilson Picket, John Hammond, Johnny Jenkins…
Retenons surtout celle où il accompagne Eric Clapton sur son disque magnifique “Layla & Assorted Love Songs ”

« Idlewild South » le second album de l’Allman Brother Band sort en 1970 considéré pour beaucoup comme le meilleur album du groupe en studio, cet habile mélange de blues-rock électrique à consonance acoustique fait un malheur en Amérique… Les compositions originales sont signés Greg Allman avec l’aide de Dickey Betts En 1971, Les frères Allman ont l’idée d’enregistrer les concerts donnés au Fillmore de New York en vue d’un double album live… Le groupe est alors en pleine ascension… Il va signer l’un des plus grands disque rock de tous les temps… Blues Urbain, Jazz, Funk… Ces trois courants se trouvent ici souvent mélangé avec une inventivité et une puissance qui force le respect…
Très inspiré Duane Allman & Dicky Betts se lancent dans des improvisations sans limites pouvant parfois atteindre ¾ d’heures en concerts.
le 29 octobre 1971 tout s’écroule, en effet Duane Allman est victime d’un accident de moto fatal…(il percute un camion de face à plus de 100 k/h)

Il venait d’avoir 25 ans…

« Eat A Peach » le quatrième album mi-live/mi-studio du groupe est dédié à leur frère trop tôt disparu…

Bloomers

 

les 5 derniers articles de BLOOMERS

0 Commentaires

Laisser une réponse

Contact

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

En cours d’envoi
DOCTEUR BLUES © 1998 © 2016

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?