De retour du Blues Rules 2016

Quelques mots en guise de retour sur le Blues Rules 2016
La ville de Crissier (7000 habitants) n’a pas l’habitude de faire parler d’elle. Ville aisée de la banlieue de Lausanne, elle est surtout connue pour son restaurant de L’Hôtel de Ville où ont officié plusieurs grands chefs dont Benoit Violier (décédé au début 2016) qui fut fin 2015 titré comme l’un des meilleurs restaurateurs au monde.

Même si nous pouvons apprécier la bonne chère, loin de nous l’idée de se déplacer en ces lieux pour des agapes pour jet set fortuné. Crissier est pour nous connue par son Blues Rules dont nous venons de célébrer la 7 ème édition.

Le Blues Rules est en train de se faire sa place tout doucement parmi les petits festivals qui acquièrent une popularité bien méritée. Et cela n’est possible que dans ce coin du canton de Vaud.

Car organiser un festival avec des groupes de deep blues, voire de dirty blues que ce soit acoustique ou très électrique et très “straight and raw” pourrait relever de la gageure.

Un tel festival est en soit difficile à imaginer car des one man band, des duos ne sont pas se qui se vend le mieux en terme musical. Thomas et Vincent, organisateurs, en ont relevé le défi et sont en passe de rendre crédible le passage de groupes ou individus qui souvent tournent dans des bars (pour les Européens) ou dans le circuit des picnics aux USA (pour les Américains). Quelques têtes d’affiches qui acceptent de jouer le jeu et vous avez une partie de la recette.

Mais un festival c’est une alchimie entre un lieu, des musiciens, des organisateurs et un public. Et surtout cette alchimie se ressent également entre Vincent et les musiciens, ce qu’a confirmé par exemple à la fin de cette édition Cedric Burnside en prenant Vincent à bras le corps et nous disant que s’il était ici c’est en premier lieu grâce à lui.

Car au delà de budget, de programmation, le Blues Rules de Crissier est une leçon d’amitié et de partage. Ce n’est pas le seul dans l’espace francophone. Tant mieux et certains ici se reconnaîtront dans ce que nous nommons alchimie.

Alors long live au Blues Rules et vivement 2017 et sa huitième édition.
Place à quelques souvenirs de la scène !

 

Serge Sabatié
photos Miss Béa

 

les 5 derniers articles de Serge Sabatié

0 Commentaires

Laisser une réponse

DOCTEUR BLUES © 1998 © 2016

Contact

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

En cours d’envoi

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?