Chili queens etc…

Chronique de Bars et Café philo

Chili Con Carne. Si il est bien un plat qui fait plaisir à une tablée de musiciens, c’est bien ce fameux bol de Chili con carne. Les jazzmen new yorkais, à l’époque du bop, dégustaient ce chili accompagné de tartines beurrées ; histoire de dégriser le band après un boeuf torride au village…

Ce n’est pas à New York ni au Mexique qu’est né le Chili mais au Texas, bien sûr. De nombreuses tribus indiennes du Sud préparaient déjà, bien avant les colons, des ragoûts pimentés de gibier. Vers 1870, les convoyages de bétail et leurs célèbres Chuckwagons servaient aux cow-boys ce que l’on peut imaginer comme un ragoût rustique de viande de boeuf épicée, accompagnée de haricots. Mais c’est véritablement en 1880 à San Antonio, que de fameuses cuisinières ambulantes appelées les “Chili queens” donnent naissance à la recette originelle du Chili texan. Installées le plus souvent autour de la “Plaza de Armas” les jours de Marché ou de foire, elles servaient à toutes les catégories sociales qui se bousculaient autour des petits stands, des portions de viande de boeuf coupée en cube et longuement cuite dans une sauce épaisse à base d’oignon, de piments et de cumin. Cette préparation ne contenait pas de haricots et encore moins de tomates qui sont encore interdites de la liste des ingrédients par beau nombre de puristes.
Quant à la forme servie avec de la viande hachée c’est en fait la recette que l’on servait aux prisonniers texans.

Donc pour mettre définitivement les pieds dans le plat, et si on veut perpétuer la tradition de San Antonio, il faut servir les Haricots à part en accompagnement, et la viande du Chili doit être débitée en cube…

Docteur Blues

 

les 5 derniers articles de Jérôme Travers

0 Commentaires

Laisser une réponse

Contact

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

En cours d’envoi
DOCTEUR BLUES © 1998 © 2016

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?