Broadcasting The Blues

Broadcasting The Blues – Southwest Musical Arts Foundation Records – 2009
Chaque dimanche depuis 25 ans, Bob Corritore anime de 18h à 23h son émission de radio “Those Lowdown Blues” sur KJZZ 91.5 FM sur Phoenix, Arizona. C’est justement pour célébrer comme il convient ce 25e anniversaire qu’est sorti le CD “Broadcasting the blues”, une compilation regroupant des extraits musicaux enregistrés en direct pendant l’émission avec une pléiade d’invités, tous plus prestigieux les uns que les autres. Il nous avait déjà fait le coup il y a 5 ans à l’occasion du 20e anniversaire avec la sortie du cd “Blues on my radio” déjà excellent, mais pour moi, celui du 25e anniversaire est encore meilleur.
Il faut d’emblée préciser que cette émission est devenue une référence mondialement reconnue en matière de blues, qu’elle a reçu en 2007 le “Keeping the blues alive” award décerné par la Blues foundation, et que depuis le 26 juillet 2008, Bob Corritore est devenu officiellement à la fois parrain et membre d’honneur de notre “Collectif des radios blues” français. Un trophée lui a été remis à l’occasion d’un de ses concerts avec Dave Riley au festival “Cognac blues passions”. Précisons aussi que Bob Corritore est une personnalité majeure dans le milieu blues, un personnage qui possède plusieurs casquettes, animateur radio mais aussi musicien (plus précisément harmoniciste), propriétaire de club – le fameux Rhythm room à Phoenix dont il assure lui même la programmation -, producteur de nombreux cd et aussi collectionneur.

Mais revenons au CD, un CD fait par un passionné pour des passionnés. Si j’excepte le titre de Willie Dixon qui est en fait un jingle parlé, chacun des 19 titres de ce CD est une petite merveille. A l’écoute de ce cd, je suis comme un chercheur d’or qui aurait trouvé un gisement exceptionnel, des pépites à profusion ! De quoi de plus savoir où donner de la tête (plus précisément de l’oreille). Il est absolument impossible de ressortir un ou deux morceaux, tellement ce cd est dense et d’une qualité exceptionnelle. Bien sûr, on y trouve que des inédits, des morceaux enregistrés en petite formation, solo ou duo (même 2 trios), dans un esprit acoustique. C’est dépouillé à souhait, du blues à l’état brut, sans fioriture mais plein d’émotion, du blues, vraiment que du blues ! (avec quand même une petite pointe de gospel) du blues traditionnel car je ne l’ai pas précisé mais Bob Corritore est surtout amateur de blues traditionnel. Si vous aimez les sons modernes ou les grosses guitares, ce cd n’est pas pour vous.

Alors, j’imagine que vous êtes impatients de savoir quels artistes on trouve dans cette compilation ? d’emblée et pour maintenir le suspens, j’indique que Bob Corritore ne joue sur aucun morceau même si parfois à la fin d’un titre, on peut deviner sa voix. On y trouve la plupart des amis de Bob, Louisiana Red, Tomcat Courtney, Chris James et Patrick Rynn, Johnny Rapp, Chief Schabuttie Gilliame, Dave Riley, Henri Gray etc, il ne manque guère que Big Pete Pearson.

Il y a d’abord deux titres A cappella absolument irrésistibles “Who stole the chicken” par Jerry Lawson (des persuasions) et “Eye on a sparrow” (gospel) par Margo Reed. Autre gospel “I want to be at the meeting” chanté cette fois à deux voix (Otis Clay et Johnny Rawl) avec un léger accompagnement de guitare. J’adore la reprise dépouillée de “shake your boogie” (de Sonny boy Williamson) par Billy Boy Arnold avec juste sa voix et son harmo. Encore plus brut de décoffrage, il y a le titre de Cedell Davis “I need you bad”. Son jeu de guitare rugueux, énergique et parfois dissonant ne manque pas de charme. Je précise qu’il joue de sa guitare avec la lame d’un couteau ! Les deux titres chantés par le Chief Schabuttie Gilliame (figure haute en couleur et attachante de la scène blues de Phoenix) sont véritablement poignants. Sa voix rapeuse et son chant intense et chargé d’émotion associé à un accompagnement sobre et pertinent de Johnny Rapp et Mario Moreno magnifient ces deux titres; bouleversant et formidable !

Tout aussi formidables, les deux titres chantés par Tomcat Courtney parfaitement secondé par Chris James. Tomcat en plus d’être un super chanteur / guitariste est un véritable songwriter. Il raconte des histoires simples du quotidien avec une certaine philosophie. Ces deux titres acoustiques “Tell me where you stayed last night” et “the world is mad” en sont la parfaite illustration. Il est sans doute l’un des derniers représentants de ce Texas blues dans la lignée de Sam “Lightnin'” Hopkins. Autre belle surprise du cd, l’instrumental “Billy’s bounce” où on retrouve Billy Flynn impérial à l’harmonica, accompagné de Chris James à la guitare. Lazy Lester joue de l’harmonica sur “out on the road” et de la guitare sur un shuffle instrumental entraînant “OJ shuffle” accompagné juste d’un washboard (sans doute Fred Reif). Henry Gray ne joue pas de piano ici (il n’y en avait sans pas dans le studio) mais il est remarquable au chant. La performance très spontanée de Louisiana Red au chant sur “Look what a wonder” est tout aussi remarquable. C’est vraiment un Louisiana Red au sommet de sa forme qu’on trouve ici. Il faut dire qu’il a toujours eu une grande complicité avec Bob Corritore et ça se ressent. J’aime aussi la grosse voix rauque de Dave Riley, autre complice de Bob récemment installé à Phoenix sur le titre “My baby’s gone”, son interprétation émouvante sur un thème classique et récurrent du blues.

Bref, vous l’aurez compris, ce cd “Broadcasting the blues” est réellement indispensable pour tout passionné de blues qui se respecte !

Et vivement le 30e anniversaire…

http://www.bobcorritore.com/
http://www.myspace.com/bobcorritore
http://kjzz.org

 

Jocelyn Richez

 

les 5 derniers articles de Jocelyn Richez

0 Commentaires

Laisser une réponse

DOCTEUR BLUES © 1998 © 2016

Contact

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

En cours d’envoi

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?