Blues Station Tournon d’Agenais 2017

Big Pete & Frank Goldwasser • Trudy Lynn & Steve Graze au Blues Station Tournon d’Agenais le 20 mai 2017
Le Blues est maintenant bien implanté en France avec des régions ou ville comme La Charité sur Loire qui organisent depuis de nombreuses années des concerts et depuis plus de dix ans un Festival en été. Une nouvelle association ABS Concert basée à Clermont Ferrand offre 5 à 6 concerts par an. Le Méridien perdure à Paris avec une programmation moins intense cependant. Mais dans le Sud Ouest, le Blues Station à Tournon d’Agenais est devenu un incontournable. Depuis vingt ans, des concerts sont organisés, un festival y a même vu le jour en 2005, 2006 et 2007 avec la venue de Big George Brock dont c’était la première venue en France ou encore celles d’Eddy Clearwater, Sharrie Williams, Zac Harmon, Sherman Robertson, Jackie Payne ou bien encore Floyd Lee qui en 2006 fera sa seule date en France. Malheureusement l’organisation de tels festivals est terminée suite à des problèmes avec la Mairie. Nous devons ces concerts à Christian Boncour qui œuvre pour que le vrai blues existe et persiste en France.Plusieurs fois par an, Christian organise des concerts à Tournon d’Agenais, dans une salle entièrement rénovée pouvant accueillir 250 personnes. Il y a longtemps que je voulais y aller, ce fut fait ce samedi 20 mai avec une programmation des plus alléchante : le duo composé de Big Pete, un chanteur harmoniciste qui a le vent en poupe, et Frank Goldwasser alias Paris Slim (chant et guitare) qui fait partie des tous meilleurs de sa spécialité et ne déçoit jamais quelque soient les circonstances avec comme soutien Joot Talezaar JJ Moses aux drums. Seconde affiche avec l’une des plus belles voix du blues féminin, Trudy Lynn avec Steve Graze à l’harmonica qui est un peu son mentor discographique. Trudy Lynn vient de sortir trois albums qui ne sont pas loin de figurer parmi les meilleurs de sa carrière avec une discographie nous offrant un bain de jouvence.

Le concert débute par le duo Big Pete et Frank Goldwasser, un habitué de ce style de concert. Il y a quelques années, Frank s’était produit au festival d’Eccaussines dans un registre similaire avec Steve Freund à la guitare rythmique et RJ Mischo à l’harmonica. Dès les premières notes, il ne fallait pas être grand clerc pour savoir qu’on allait assister à un grand moment. On a eu le droit à du blues bien roots et bien collant, celui des années 50/60. Les deux voix portent le blues très haut, Big Pete demeure le dépositaire d’un phrasé d’harmonica poisseux, secondé par un Frank Goldwasser impérial à la guitare, démontrant une aisance incroyable. Le duo nous a offert des reprises personnalisées chacun des deux intervenants n’ayant de cesse de relancer la machine avec pour résultat un blues qui vous prend aux tripes pour ne plus vous lâcher. Plus le concert avançait et plus la température augmentait pour ne plus redescendre pour le plus grand plaisir d’un public totalement subjugué par un show sans la moindre fausse note. Il y a longtemps que je n’avais pas assisté à une production d’une telle intensité et d’une telle qualité. Big Pete et Frank Goldwasser connaissent leur affaire sur le bout des doigts. Un grand merci à eux !

Après une petite pause bien méritée, c’était au tour de Trudy Lynn, chanteuse désormais basée à Houston (Texas), d’entrer en piste. D’entrée de jeu, Steve Graze démontra qu’il n’est pas seulement un excellent harmoniciste mais aussi un show man et un chanteur de qualité pouvant évoquer Kim Wilson. L’harmoniciste chauffera la salle avec du Rhythm & Blues fifties avant l’entrée de Trudy Lynn. Le micro à peine saisi, c’est une voix explosive qui va jaillir, la chanteuse dispose d’un potentiel vocal énorme capable de naviguer et de surfer aussi bien sur des morceaux aux tempos rapides ou lents. Sur scène, la chanteuse dégage quelque chose de surhumain. Cerise sur le gâteau, Trudy Lynn nous a offert que des titres tirés de ses trois derniers albums. On peut dire qu’elle vit sa musique façon intense. A l’instar de ses prédécesseurs, la chanteuse s’ingéniera à faire monter la température. Je l’avais vu plusieurs fois, mais là elle était dans son élément et elle put chanter de façon intense. Un régal d’entendre une telle chanteuse ! On pourra s’étonner du manque d’engouement des programmateurs, curieusement Trudy Lynn n’avait que deux dates en France. Elle a su nous faire vivre un grand moment de blues, malgré ses 70 printemps elle a un punch incroyable.

Résultat une soirée Blues en tout point exemplaire du début à la fin, chose rare pour être signalée, avec deux concerts de même valeur. Un grand merci à Christian Boncour.

La saison 2017-2018 devrait commencer avec la présence de Tab Robinson, le meilleur chanteur de soul blanc.

Les disques ci-dessous méritent une attention soutenue :

Trudy Lynn “Royal Oaks Blues Café”, “Everything Comes With A Price” et “I’ll Sing The Blues For You”.
Frank Goldwasser “Can’t Raise Me!” (Continental Records).
Big Pete “Live At Bluesnow” (auto produit)

http://www.bluesstation.fr

Henri Mayoux (texte et photos)

 

 

 

 

les 5 derniers articles de bluemayoux

0 Commentaires

Laisser une réponse

DOCTEUR BLUES © 1998 © 2016

Contact

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

En cours d’envoi

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?