Blues Power : Un livre à lire pour discuter jusqu’au bout de la nuit

Default Icon

Prenez ce livre préfacé par Mathias Malzieu, lisez-le et mettez-vous à plusieurs pour en évaluer le contenu. Bon ! maintenant posez vous la question de savoir si vous pouvez en tirer quelque chose collectivement. Prévoyez des médiateurs, des chairmen, des modérateurs vous en aurez besoin. Car la synthèse du débat peut être aussi intéressante que le contenu de ce livre qui ouvre des portes (si, si même les back doors) ne ferme aucune fenêtre et vous amène à cette question sans cesse débattue depuis des lustres à savoir : c’est quoi le blues ?

Christophe Deschamps, journaliste aux Inrocks, se pose cette question dans ce livre sous-titré “une histoire parallèle du blues” et finit par nous la renvoyer tant ce qu’il met derrière celle-ci relève du subjectif, de son affect et de sa volonté parfaitement légitime de trouver des filiations difficilement acceptables pour des intégristes blueseux.

Car pour un jeune de même pas cinquante balais, venir poser cette question peut relever de la provocation. De plus anciens et bien souvent beaucoup plus affutés ont essayé d’y répondre et souvent avec la maitrise de la relation in vivo avec des artistes. D’autres ont la légitimité d’avoir bourlingué, traversé l’Atlantique à des dates où Stéphane Deschamps n’était pas né ou alors très jeune. Ceux-ci ont ramené des trésors sonores sur bande avec leur Nacra ou sur vinyles à travers leurs achats. D’autres encore, fouillant les disquaires, ont découvert et partagé à travers fanzines et revues leur amour pour cette musique. 

Alors que peut nous apprendre un jeune qui a acheté son premier enregistrement de blues au milieu des eighties. Pas grand chose et cependant

… Si chacun annonçait comment il a découvert ou aimé le blues, nous nous apercevrions très vite que la part de subjectivité est très forte.

Lié souvent à l’âge, aux vagues successives qui mettent en avant cette musique chacun réagit en fonction de sa propre histoire, sa perception et les capacités (ou volontés) dont il se dote pour vouloir connaître cette musique. Aussi trouverons-nous des amoureux du Chicago blues, d’autres des enregistrements de la prolifique musique néo orléanaises, d’autres encore imprégnés par le blues west coast, certain(e)s aficionados de Texas blues, ceux qui ne se réfèrent qu’aux guitar heroes qui meublent  leur panthéon blues-rock, celles et ceux amoureux de blues acoustique, et puis ceux qui pensent que le blues est noir et meurt un peu plus tous les jours avec les derniers survivants, et puis ceux qui étendent au R&B (le vrai) la soul (la vraie), ceux qui vont voir en Afrique, dans la musique malienne, touarègue … La liste pourrait être aussi longue qu’une liste à la Prévert et aussi peu exhaustive !

Blues Power – Une histoire parallèle du blues

Ce sont ces approches ouvertes auxquelles Stéphane Deschamps essaie d’apporter sa contribution avec sa vision de provincial des années 80, sa volonté de ne pas se cacher derrière les grands noms pour vendre mais bien de mettre en lumière quelques obscurs ou sans grade qui ont fait l’histoire de cette musique. Ainsi les 3 Rois ne seront qu’à peine cités, idem pour Muddy… les slideurs passent à la trappe ainsi que les grands noms du Chicago blues des fifties sixties. Mais on trouve des focus sur Washington Phillips, Barbecue Bob, le Révérend Utah Smith pour les précurseurs.

Déjà nous sommes avec Peg Leg Howell mais aussi Jessie Mae Hemphill et après le trou des années de gloire de cette musique, nous nous retrouvons avec ceux et (celles) qui aujourd’hui représentent aux yeux de Stéphane Deschamps les nouveaux représentant(e)s que nous vous laissons découvrir

Avec quelques entretiens courts mais intéressants, des disques jugés indispensables (mais là encore la part de subjectivité est évidente) livres et films et quelques sites pour développer ses connaissances, l’ensemble vise un public plus jeune que celui qui fréquente les festivals ou les salles lors de concerts blues rock. Mais ces jeunes fort nombreux aux concerts des musiciens vivants ici évoqués seront satisfaits de cette approche, à l’aube du second siècle d’existence de cette musique.

Signalons pour terminer l’excellente qualité de l’iconographie (cahier central) qui accompagne cet ouvrage.

Au final, nous dirons que parti en baskets ou tiags pour s’affronter à cette montagne qu’est ce siècle de musique populaire américaine. se retrouvant souvent hors des sentiers battus, Stéphane Deschamps réussit l’exploit de maintenir notre attention et permettra à de nouveaux adeptes de perfectionner leur connaissance, leur goût pour cette musique. Et là n’est pas le moindre intérêt de ce livre qui dépoussière un peu cette musique que certains voudraient arrêter à telle ou telle date. Et c’est tant mieux tant l’esprit bleu traverse cette histoire parallèle du blues.

Serge Sabatié

 

les 5 derniers articles de Serge Sabatié

0 Commentaires

Laisser une réponse

Contact

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

En cours d’envoi
DOCTEUR BLUES © 1998 © 2016

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?