Bigsby Blues Band : Road Movie en Blues

Bigsby Blues Band – “Cause the Travel must be down” autoproduit
Tendez l’oreille braves gens, car vous n’avez pas fini d’entendre parler de ce groupe toulousain, les quatre desperados viennent juste de prendre leur départ sur la route du sud, du grand Sud. Fermez bien vos coffres-forts et surveillez vos pompes à essence. Jusqu’alors, ils avançaient masqués mais aujourd’hui Les Bigsby sortent leur premier Cd et il est à parier qu’ils font faire un malheur… Ce groupe est taillé pour la route. “Moteur !”

Scène 1 plan 1
En route pour l’aventure, je vous propose de partir de Houston via Pasadena, direct vers Corpus Christi. Prêt ! Alors glissez la galette dans le lecteur et laissez vous aller sur la Highway 59. « Not To Fancy » le premier titre plante le décor. le riff d’harmo pousse comme un huit cylindres. On tapote le volant, les « Ouh Ouh » des girls au chœur vous mettent la banane… ça va être une belle journée. Chez Bigsby c’est le bassiste, Pascal Briez qui chante, l’exercice est périlleux (je sais j’y suis passé). Mais Il maîtrise et comment ? sa voix colle parfaitement au sujet et à l’écriture…
Sur « Mama Said » le second titre, ce sont l’orgue et la Wha-Wha qui rentrent en piste. On avale les kilomètres sans effort, taillés pour la route, je vous dis… Puis c’est les 5 minutes de « Drifting » avec sa belle introduction acoustique. C’est un des titres les plus aboutis de l’album, il vous colle des frissons. Au passage, saluez le soleil rouge sur l’horizon désertique.
Bon vous y êtes… là ? On croise quelques beaux lézards. La nuit est tombée. Une certaine nonchalance dans les solos nous rappelle un instant les grands rockers sudistes, on a écouté les mêmes disques. Sur le final, un dialogue de guitares très hot style Lynyrd nous achève. Les deux guitaristes Thierry Fouchet et Phil Henderson s’en donne à cœur joie, ça décolle. Ils se partagent bien les rôles chacun dans son registre. Le titre qui suit prouve qu’ils sont également à l’aise au slide… Bravo !

Enfin au petit matin c’est Corpus Christi, on pousse jusqu’à Mustang voir l’océan. « Cause the travel must be down » un slow rock déchirant vous laisse imaginer Charlize Theron vous faisant signe de son balcon puis dévalant les escaliers elle se jette à votre cou en vous embrassant… Plan circulaire de la caméra, etc. etc… Hmm ! Je reprends mes esprits.

Donc, neuf compositions originales d’un blues-rock moderne, carré, agréable à l’écoute comme une invitation au voyage sans quitter votre fauteuil. Pour preuve, la bonne surprise de la plage 7 « Huatacan » titre tout en ambiance, chanté en espagnol par Bernardo Sandoval invité par Le groupe et qui nous projette encore un peu plus profond vers le Sud.

L’actualité du groupe pour les mois à venir sera riche puisqu’il vont célébrer le 27 février 2004 la sortie de leur disque avec une tonne d’invités venus de divers horizons musicaux. Ils devraient escorter également Patrick Verbeke pour deux soirées d’avril dans la ville rose…

On ose espérer une distribution nationale, vous pouvez toujours harceler votre disquaire préféré… Un groupe à suivre de très près !

Contact : bigsbybluesband@aol.com
06 20 75 06 17
www.music-action.com

 

les 5 derniers articles de Jérôme Travers

0 Commentaires

Laisser une réponse

DOCTEUR BLUES © 1998 © 2016

Contact

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

En cours d’envoi

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?