Bagneux Blues Night 2004

Bagneux Blues Night 2004
Notre grand confrère Soul Bag organise depuis presque trente ans un festival de Blues. Cette année on nous avait concocté un programme alléchant. En première partie c’était un plateau de pianistes français qui était proposé avec Guillaume Petite, P. Grancher, Pierre Sibille et Julien Brunetaud.

Le concept était bienvenu et fort intéressant, car le piano est un instrument qui se perd petit à petit. Les pianistes black se faisant de plus en plus rares, avec la mort de Ray Charles, il ne reste qu’Henry Grey parmi les vieilles gloires. Donc l’idée était bien pensée, avec une mention particulière à Julien Brunetaud aux touches subtiles.
En middle part, c’était du blues acoustique qui était à l’affiche avec l’arrivée de l’harmoniciste chanteur Keith Dunn. Du chant légèrement déclamatoire voir gospel, de petites altérations, des mesures rythmées par des battements de pieds. Mais pour l’anecdote c’est une braguette ouverte qui va permettre à Keith de se mettre habilement la salle dans la poche.
Puis viendra le tour de Keith B Brown à la guitare acoustique avec deux reprises de Skip James et une variante d’Elvis. Les deux Keith feront ensemble les deux derniers morceaux acoustiques, Dunn se mettant encore la salle dans la poche suite à la recherche d’un harmonica perdu puis retrouvé. C’est bien mais il est tant que le programme Chicago Blues commence car j’ai hâte d’entendre Mr. Jody Williams.
C’est donc un ensemble de Chicago qui entame cette troisième partie avec le batteur Willie Hayes (ancien de Jr. Wells) Patrick Rynn à la basse, Chris James à la rythmique, et sur une belle Gibson Andrew « Jr Boy » Jones tout de jaune vêtu. Mais pas de Jody !
Jr. Boy est le neveu du jazzman A.Sneed. Tout jeune il travailla quelques temps avec Freddie King, Johnny Taylor puis Tony Coleman, Kattie Webster et vint même en France avec Charlie Musselwhite en 1993. Ce guitariste annoncé de style texan est sobre et excellent. C’est de plus un chanteur très correct qui va chauffer la salle, jusqu’à ce que Deitra Farr rejoigne la scène et allume définitivement cette soirée. Il y a une superbe ambiance, c’est aéré, rythmé, festif et je préfère Miss Farr dans ce registre par rapport à ce qu’elle fait avec les Mississippi Heat. Mais la grande satisfaction de ce spectacle est la prestation d’Andrew Jones.
Puis Jody Williams prend la relève avec son phrasé si personnel reprenant quelques uns de ses succès. Il y a un petit quelque chose chez ce guitariste qui en fait un musicien hors norme. Des titres comme « Lucky you » et « Wham Bam thank you Ma’am » ont de quoi réjouir le nombreux public. Le show se termine avec le retour de Deitra et d’Andrew Jones pour un morceau endiablé devant un public qui danse et applaudit à tout va.
Seule ombre au tableau, nous n’aurons entendu Jody Williams qu’à peine 40 minutes. Mais saluons ce bon spectacle, la municipalité de Bagneux et Soul Bag.

Le Kingbee

 

les 5 derniers articles de kingbee

0 Commentaires

Laisser une réponse

DOCTEUR BLUES © 1998 © 2016

Contact

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

En cours d’envoi

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?