5e European Blues Challenge à Bruxelles

Chroniques de concert

5e European Blues Challenge à Bruxelles : les Travelin’ Brothers sont venus et ont vaincu ! Le blues européen c’est comme le foot. Tout le monde participe et à la fin, ce sont toujours les espagnols que l’on retrouve en finale. Si la formule peut apparaître comme un raccourci aussi juste que son originale footballistique, elle contient une part de vérité, à savoir la vitalité d’une scène ibérique qui se porte bien.  Nous reviendrons dans un prochain article sur quelques groupes espagnols de rythm and blues qui méritent de figurer dans une discothèque bleue européenne idéale et qui sont malheureusement fort méconnus “de par cheu nous”.

Ian Siegal, présentateur animateur de la soirée © Miss Béa

Ian Siegal, présentateur animateur de la soirée © Miss Béa

Mais il n’en demeure pas moins que nous nous attendions à Bruxelles à ce que les nationaux de l’étape soient bien placés et quand l’on connait le public belge on sait les capacités qu’il a de se mobiliser pour défendre ses compétiteurs.  Donc le match s’annonçait serré. Et les pronostics allaient bon train au sein des différentes représentations. “L’anglais est jeune”, “les groupes avec des femmes ont leur chance”, … Une certaine unanimité se faisait jour pour dire que nombre de compétiteurs pompaient Stevie Ray Vaughan un peu, beaucoup, passionnément. Personne ne donnait cher des représentants suisses et autrichiens, seuls duos acoustiques sur 19 représentations nationales (les Lithuaniens de Elastic avaient déclaré forfait)

Xavier Pillac © Miss Béa

Xavier Pillac © Miss Béa

Les deux soirées ont vu effectivement défiler une bonne quantité de groupes électriques, peu de groupes avec des cuivres (dont nos français de Pillac, les Luxembourgeois de Remo Cavallini Band et les Basques espagnols). Les formations en trio gagnent de par le nombre…

Et soudain arrivent le deuxième soir, les Espagnols de Travelin’ Brothers qui investissent la scène.

 

Travellin Brothers © Miss Béa

Travellin Brothers © Miss Béa

On sent d’entrée une ambiance se créer et au bout de trois minutes, le chanteur s’adresse à la salle qui s’enflamme immédiatement. Ambiance de feu qui monte du public et du groupe où Juan Careaga, le chanteur descend dans le public. Celui-ci, gagné, applaudit à tout rompre. Le jury n’aura plus qu’à suivre le vote du public…

Viendront ensuite essayer de bousculer ce plébiscite les belges de Doghouse Sam & the Magnatones en trio électro acoustique qui se tailleront un beau succès.

Quant aux Norvégiens J.T. Lauritsen & the Buckshot Hunters, oscillant entre soul blanche du sud et swamp blues louisianais ils ont su conclure le bal (c’est le cas de le dire tant la salle chaloupait) en beauté.

La salle avait voté avec ses mains, ses cris, ses déhanchements et le vote du jury confirmait quelques minutes plus tard celui de la salle. Ne restait plus qu’à distribuer les récompenses.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Si le podium s’imposait citons quelques représentants qui n’ont pas démérités et dont il convient d’écouter la production. Ainsi des danois de Bound By Law qui derrière un chanteur à la voix à la Johnny Cash ont agréablement surpris le public même s’ils ont produit un mini set country à l’image de leur album. De même pour le duo helvète sobrement intitulé The Two et qui ont su imposer un set acoustique qui conviendrait mieux dans l’ambiance plus cosy d’un bar que dans une grande salle.

Signalons la qualité de l’organisation qui a permis que les musiciens passent dans d’excellentes conditions et sans temps mort (à peine le temps pour les amateurs d’aller se chercher une bière ou l’évacuer durant l’inter plateau) Bravo à l’équipe de L’Ancienne Belgique !

N’oublions pas de signaler l’excellente soirée d’introduction avec trois groupes belges dont la renommée n’est plus à confirmer : Hideaway, Howlin’ Bill et Fred & the Healers (avec un bémol pour ces derniers, à savoir une sono digne d’un groupe de hard rock).

Sur cette très bonne impression nous nous quittons à Bruxelles et prenons rendez-vous l’année prochaine en Italie à Torrita di Siena.

Serge Sabatier,  photos © Miss Béa

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

les 5 derniers articles de Serge Sabatié

0 Commentaires

Laisser une réponse

Contact

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

En cours d’envoi
DOCTEUR BLUES © 1998 © 2016

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?