What A Rockabilly Show

Les Disques

Blue Tears Trio • What A Rockabilly Show • Autoproduit
Le Blue Tears Trio vient de Normandie et doit son nom au film parodique de John Waters « Cry Baby », le personnage principal n’y pleurait que d’un œil (larme bleue). Déjà programmé à la French Rockabilly Scène # 6 en 2014, le trio normand est annoncé pour l’édition 2015 et aussi à Attignat, c’est donc un groupe à suivre.

Présenté sous forme de slim digipack (une œuvre de démarchage) « What A Rockabilly Show ! » propose dix brûlots de rock n’ roll. Les esprits grincheux se plaindront probablement du nombre de reprises (10 sur 10), mais le trio ne nous sert pas une copie servile. Les titres bénéficient d’un arrangement novateur et le répertoire propose un voyage à travers tout le territoire américain, revisitant de grands classiques et des titres plus obscurs. Au rayon des standards, BTT reprend deux titres de Carl Perkins « Her Love Rubbed Off », titre Sun demeuré longtemps inédit, et « One More Shot », morceau tardif du guitariste enregistré avec Tom Petty.

Autre petite perle, « Right Round The Corner », titre gravé par Boyd Bennett pour King en 1956 et repris aussitôt par les Five Royales sur le même label. Beau clin d’œil aux frères Burnette et Paul Burlison avec « Rockabilly Boogie » et « Train Kept A Rollin », un jump blues initial de Tiny Bradshaw, délivré en deux versions.

Les normands rendent également hommage à d’anciennes gloires : une merveille de rock texan avec « Sneaky Pete », titre Starday de Sonny Fisher avec un tempo accéléré, « Domino », titre Sun de Roy Orbison, resté lui aussi longtemps inédit.

Parmi les reprises moins répandues, signalons « Ain’t It Wrong » de Tex Rubinowitz & The Bad Boys, et « Ghost Memories » mis en boite par Gene Mc Known. Mais le groupe ne se contente pas d’un voyage à travers les States, la preuve avec « « What I Got For You » un rockab de Gary Allen, chanteur du groupe anglais The Sureshots.

On retrouve ici tous les ingrédients d’un bon disque : une mise en place solide, une section rythmique efficace (Frank Pesnel à la batterie et Stephan Aimé à la contrebasse), un guitariste redoutable Didier Doudement, une bonne cohésion (le contrebassiste et le guitariste ont fait les beaux jours du Flaming Combo) et un répertoire intéressant. Signalons la présence d’un sax et d’un piano sur la seconde version de « Train Kept A Rollin’ ».

Blue Tears Trio facebook

Le Kingbee

 

les 5 derniers articles de kingbee

0 Commentaires

Laisser une réponse

Contact

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

En cours d’envoi
DOCTEUR BLUES © 1998 © 2016

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?