une National en kit IV

les guitares

Nous voilà arrivés au terme de cette « aventure ». Pour conclure, les modestes leçons et conseils que j’en ai tirés pour moi-même, et quelques explications sur la pose d’un micro.
Quelques leçons personnelles…
Avoir un local dédié, et aéré, c’est quand même mieux pour pouvoir laisser son bazar, peindre et vernir sans s’asphyxier, et, si possible, contrôler l’hygrométrie…
• par notre chef d’atelier lutherie Vlebhttp://vleblues.free.fr/

En l’absence de local spécifique, la bonne solution serait peut-être de faire le montage et de confier finitions et vernis à un luthier…

Lire et relire 15 fois les instructions (c’est déjà ce que je fais avec les recettes de cuisine !). J’ai loupé par exemple une étape lors d’une phase de collage de la caisse : rien de dramatique, mais ennuyeux. Tester et retester « à vide » (il paraît que l’on dit « monter à blanc »…) tout collage pour se rendre compte de la façon dont cela va se passer.

Se documenter. Le manuel d’instruction est disponible au format PDF, c’est un excellent moyen d’évaluer le travail à accomplir. Il y a de très bons bouquins sur la construction des guitares, mais sur le sujet spécifique des résonateurs, je n’en connais personnellement pas…Par contre, Internet est une source pour glaner des infos, souvent partielles, mais parfois très précieuses. Attention : il est quasiment nécessaire de comprendre l’anglais…Souvent une photo permet de comprendre bien des choses (j’ai mis en ligne quelques photos qui m’ont été utiles pour comprendre certaines choses…). Stewmac McDonald propose un plan de construction pour guitare métal type National : les cotes ne sont pas très justes à mon avis, mais ça permet de voir ce qu’il y a à l’intérieur de ces étranges guitares…

Etre patient et prendre son temps. J’ai voulu gagner du temps sur le ponçage en utilisant un outil électrique : beurk….Remarquez, comme ça, on a l’impression que la caisse est en métal et s’est pris quelques « gnons »….

Quelques sites :

  • Je redonne le site de Stewmac MacDonald en précisant que l’on peut y demander un catalogue gratuit…Le plan de type National est disponible sur le même site
  • Construction d’une guitare résonateur de type Dobro (système « spider ») en anglais
  • L’association des luthiers américains MIMF
  • Le site fort sympathique des luthiers amateurs dit « Les Tontons luthiers » en français
  • La construction étape par étape d’une guitare folk en kit par un luthier amateur canadien, avec l’avantage de la double langue français/anglais…
  • Un bon site sur la construction des guitares (en anglais), avec notamment la construction d’une « lap-steel » simple : un bon moyen pour commencer la lutherie en douceur…
  • Sachez qu’ils existent également des guitares électriques en kit…et toute sorte d’autres instruments à cordes. Tous les liens possibles (ou presque) sur le site Project Guitar
  • Enfin, une bonne solution consiste à suivre un stage de lutherie : j’ai un bon copain qui a fait ça à Fertans, sous la houlette du luthier de renom François Vendramini : non seulement on apprend plein de choses, mais en plus on fini le stage avec un instrument de grande qualité que ne renieraient pas certains luthiers. Allez jeter un oeil, les photos sont belles…le copain, c’est le grand avec des cheveux !

Pose d’un micro

La référence en matière de micro pour guitare à résonateur de type National (système « biscuit ») est sans conteste le système américain Highlander IP-1X INLINE (ouf…).Le principe est le suivant : un micro piezzo se présentant sous la forme d’un câble sensible et flexible est pris en sandwich entre le « biscuit » et les rebords supérieurs du cône. Le micro se branche sur un pré-ampli installé à l’intérieur de la caisse, fixé sur le « neck-stick ».

Comme il serait fort pénible de devoir tout démonter pour changer la pile 9V, un système d’alimentation externe, sous la forme d’une simple boîte, remédie à ce souci. Le seul problème du Highlander, c’est son prix…243$ (209£, je n’ai pas trouvé de distributeur annonçant le prix en ?…).

  • Le site des micros HighlanderJ’ai trouvé une solution moins onéreuse avec le micro Snake de la société anglaise Headway (79,95£ ou 114,95? ou 155$…). Le Snake est un micro piezzo se présentant sous la forme d’un câble sensible et flexible (ça ne vous rappelle rien ?). Le micro intègre un mini pré-ampli. La mise en oeuvre est plus laborieuse qu’avec le Highlander, puisqu’il faut bricoler soi-même le système pour l’adapter.J’ai installé le Snake sur le même principe que le Highlander. J’ai préparé sous le « biscuit » un petit chenal pour y coincer le câble sensible. J’ai percé un petit trou dans le cône (hé oui) pour faire passer le reste du câble sous le cône. Il faut également faire un peu de soudure pour transformer le système d’alimentation de manière à fonctionner avec une alimentation externe. Ne reste plus qu’à préparer la sortie jack.Le résultat est fort honorable. Le son est très proche d’un Highlander, avec quand même sensiblement moins de puissance. Cependant, comme pour le Highlander, le micro piezzo au niveau du cône ne permet pas vraiment de se passer d’un micro acoustique, que ce soit en enregistrement ou en concert…L’idéal, c’est de mélanger le son du piezzo avec le son d’un micro acoustique (respectivement 20%-80%).
  • pour les micros Headway…Attention : la pose de ces deux micros est plutôt à réserver à des spécialistes…Ceci dit, j’ai réussi à m’en sortir, si vous voulez aller voir quelques photosVleb relire la 1re partie
    La lutherie vous intrigue, vous intéresse ? Vous êtes guitariste amateur de vieux blues acoustiques et de slide, de National ou de Dobro ? J’ai testé pour vous (et pour moi !) la guitare résonateur en kit…

    Relire la 2e partie
    Après la petite introduction de la dernière fois, entrons dans le vif du sujet et dans les grands travaux…

    relire la 3e partie
    Après le gros oeuvre, nous voici avec le manche d’un côté et la caisse de l’autre… Nous sommes donc arrivés au stade du montage, fort délicat mais magique car l’instrument va bientôt balbutier ses 1res notes !
    Montage
    Il faut avant tout préparer le talon du manche pour qu’il s’ajuste correctement sur la caisse. Le travail du réglage est assez délicat. Le kit est équipé d’un « truss-rod » qui permettra de régler la courbure après coup…

  •  

    les 5 derniers articles de vleb

    0 Commentaires

    Laisser une réponse

    Contact

    We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

    En cours d’envoi
    DOCTEUR BLUES © 1998 © 2016

    Vous connecter avec vos identifiants

    Vous avez oublié vos informations ?