Rockingham Experience !

Autoproduit

Rocky Blues ¯ Vol One ¯ West Coast Roots + Blues ¯ Bluetongue Records 2004
Ce qu’il y a de terrible avec ce www c’est qu’il est mondial justement, non je ne viens pas de le découvrir, n’ayez pas peur, le Doc est toujours ok dans ses baskets.
Il faut simplement que de temps en temps il y ait des signes… Alors quand un nouveau label tel que Bluetongue Records vous envoie un mail pour vous demander votre adresse postale pour recevoir leur compilation de lancement, et que ce label est « bizarrement » situé aux antipodes de notre douce France, ça reste, et vous en conviendrez avec moi, quelque chose de quasi-magique.

Si notre Blues européen est parfois un peu sclérosé, il semble qu’en Australie, l’approche soit totalement différente. Le nouveau label Bluetongue n’a pas hésité à mélanger dans son catalogue plusieurs styles : le new-folk, le blues et le néo country. L’adage de ce qui peut servir aux uns peut servir aux autres est vérifié ici : Si j’aime le blues rien ne m’empêche de découvrir le groupe de folk d’à côté… et vice versa !

De cette démarche, né une certaine modernité systémique. Des environs de la ville de Rockingham la bien nommée, de ses clubs, de ses écoles et de ses artistes mouillés dans cette compilation, il transpire un esprit jeune et volontaire qui permet de réconcilier les générations autour d’un seul but : la bonne musique et la mélodie !
Des choses ravissantes comme « Front seat of my truck » de Billy Pilgrim ou « Weeping Sky » de Clay Micallef sont avant tout de très bonnes chansons produites dans le jus d’un West Coast Revival émouvant. On oublira pas de saluer au passage le groupe de blues rock The Lost Dogs, porte-drapeux de cette nouvelle vague.

Certainement un exemple à suivre du côté de notre hémisphère Nord, même si de beaux projets existent aussi chez nous comme le cd « Bluesradio », certes, peut-être un peu trop « cloisonné » comparé au projet australien Rocky Blues.
Attention, ne vous méprisez pas… Loin de moi l’idée d’opposer ces deux productions, elles se complètent et c’est ce qui est réjouissant…

Je souhaite bon vent à cette belle initiative, qui démontre que l’émotion, le talent non pas de frontières de genre, ni de pays.

Plus d’infos sur : The Lost Dogs

Docteur Blues

 

les 5 derniers articles de Jérôme Travers

0 Commentaires

Laisser une réponse

Contact

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

En cours d’envoi
DOCTEUR BLUES © 1998 © 2016

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?