Psychedelic Rock Mexican

Les Disques

Psychedelic Rock Mexican – Orfeon Videovox
Le label mexicain Orfeon nous propose cette sympathique compilation articulée autour de trois groupes éphémères de la scène rock psy de la fin des années 60. Si de nombreuses formations ont parfois tenté de s’engouffrer dans la brèche ouverte par Richie Havens, Santana, le mésestimé Javier Badiz, voir à un degré moindre aux Dugs Dug’s, il faut admettre que peu de groupes connaîtront le succès. Nul doute que si cette myriade de petits groupes était née du bon côté de la frontière, au lieu du côté obscur, certains bands auraient perdurer et pu se produire plus copieusement.
Comme dans presque tous les coins du monde, le Mexique n’allait pas échapper à la mode psy de l’époque ; l’arrivée de nombreux hippies, la naissance de nouveaux mouvements contestataires et environnementaux allait se retrouver naturellement sur les ondes, les platines disques et la scène de Mexico à Tijuana.
Prototype parfait d’un rock psy underground Los Papos, solide ensemble originaire de Guadalajara, composé des frères Federico et Rogelio Becerra (chant guitare- claviers), Artura Aguilera (basse), Rodolfo Romero (guitare) et du batteur Javier « El Diablo » Rodriguez sont les premiers invités de la compilation. Leur répertoire commence avec le dévastateur « I See you Very Lonely », gros succès d’un microsillon 4 titres pressé en 1972 et rappelant l’illustre groupe La Revolucion de Emiliano Zapata (non là certains vont prétendre que j’exagère). Los Papos enchaînent avec « Wake Up », porté par des paroles bien tendance pour l’époque et des touches d’orgue sous influence Manzarek. Le groupe bénéficie aussi d’un apport cuivré lors de leurs deux derniers titres. Actif sur la scène locale dès 1966, le groupe a essayé un second chanteur (Javier Torres) pour ses textes anglophones sans plus de réussite.

Free Minds est un trio natif de Mexico et qui repose principalement sur les compositions et le jeu de guitare de Jorge Aguilera. Le répertoire proposé oscille entre blues, rock psy et folkabilly psy. On retiendra principalement le lancinant « Buscando Alrededor », « Tu Debes Saber » digne d’un Jimmy Reed survitaminé ; enfin le dernier titre « Derame » vous envoie faire une petite escapade au pays des Beatles avec ce morceau fortement inspiré par « I Want to Hold Your Hand ». Plus rare et donc plus méconnue (pas possible me direz vous), la formation Polvo qui ferme cette compilation avec deux titres. Le groupe n’est même pas référencé sur les différentes bases de données du rock mexicain, en fait, on ne retrouve comme pièce à conviction que la représentation de leur seul 45 tours. Ce quatuor provincial nous vient de New Laredo et figure parmi les groupes heavy de l’époque (1971). Composé des trois frères Mancilla (Eric, Ricardo et Marco) auxquels on ajoutera le batteur Beto Martinez, les deux titres oscillent entre rock lourd mais réjouissant, distorsions, et l’apport d’un harmonica bien hargneux. Les quatre musiciens s’essaieront ensuite à une carrière au Texas pour un label indépendant sans succès probant.
Un disque à contre courant qui explore un univers rarement visité sur docteurblues mais qui mérite néanmoins un arrêt navette.

Le Kingbee

On peut commander ce cd via cette adresse mail: square-cd@wanadoo.fr

 

les 5 derniers articles de kingbee

0 Commentaires

Laisser une réponse

Contact

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

En cours d’envoi
DOCTEUR BLUES © 1998 © 2016

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?