Premier album de Michelle White

Les Disques

Michelle White, Memphis – 1998 – River
Le premier album de Michelle White est un petit bijou. Ça commence d’abord par la pochette du CD avec de belles photos de la Miss, d’aujourd’hui et d’hier, avec 2 photos d’enfance, dont une avec son père.’,’Les paroles du livret sont accompagnées de commentaires de Michelle, racontant de petites tranches de vie qui ont vu naître chacun des titres. C’est toujours très instructif et dévoile discrètement l’étât d\’esprit de l’artiste. Memphis (titre de l’album) a presque été autoproduit, puisqu’une bonne partie des chansons ont été enregistrées sur le 8 pistes de Michelle.
Enfin, entrons dans le vif du sujet : la musique… Tout d’abord, la voix profonde de la demoiselle (qui s’accompagne au Wurlitzer) est le ciment bien dosé des 12 titres du recueil. Les rythmes ensuite, chaloupés, syncopés en medium tempo, rappellent la musique de son père ou celle de JJ Cale. Loin de là d’être une simple copie, Michelle a de la réserve. Elle nous surprend à chaque plage de l’album, déjà une marque de fabrique sans aucun doute… Un violon sournois enveloppe ici, la trompette chiâle ailleurs, juste ici : les percussions et les claps redonnent un coup de fouet au coeur de la mélodie. Une très bonne utilisation du groove de basse, laisse la place libre aux guitares. Elles sont dominées par une brochette de Gringos de haut-vol qui distillent des poignées de riffs inspirés et aériens, l’oxygène de l’album.

Docteur Blues

 

les 5 derniers articles de Jérôme Travers

0 Commentaires

Laisser une réponse

Contact

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

En cours d’envoi
DOCTEUR BLUES © 1998 © 2016

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?