Lance and Donna, le retour…

Les Disques

Lance Harrison Band / Lance & Donna – “The Sun Will Shine” – “No Rest For The Wicked”
Le duo Lance & Donna nous délivre deux nouvelles croustillantes galettes. Natif de Nashville (Lance) et de Chicago (Donna) ce duo de quinquagénaires s’est tardivement fait connaître. C’est à la suite de gros revers de fortune que ces deux musiciens se sont rencontrés au début des années 90. Si Harrison a derrière lui une carrière de musicien assez longue (claviers et guitares), c’est cependant dans les rues que le duo commence à faire ses gammes. Ces deux laissés pour compte, comme seule l’Amérique semble se complaire à en fabriquer, rêvaient de deux passions : musique et voyage. Après quelques années de galère, le duo atterrit en France et engloutit l’ensemble de ses économies dans un vieux camping-car. Ce vieux carrosse, souvent malade, va être le catalyseur de leur carrière…

C’est un heureux concours de circonstances qui va leur permettre de se faire connaître : en ce mois de juillet 96, suite à une panne électrique de leur rutilant bolide, ils se retrouvent bloqués aux environs de La Rochelle, sans un sous vaillant ; ils apprennent fortuitement l’existence du Festival de Cognac qu’ils vont intégrer grâce à la bienveillance de Michel Rolland. Leur passage à Cognac leur sert de rampe de lancement. En 98, ils enregistrent un autoproduit « Travelin’ Blues » qui les booste quelque peu et qui surtout leur sert de moyen de démarchage. Pendant cinq ans, Lance & Donna vont parcourir l’hexagone et le Benelux, n’hésitant pas à se produire dans les moindres cafés concerts ou festivals. Puis le duo s’installe à Cologne et signe pour le label de Rolf Schubert (Schubert Records). Ils gravent l’excellent « Long Gone » en 2002.

Sauf erreur de ma part, « The Sun Will Shine » est le sixième opus du duo. Au travers de leurs 16 compositions, le couple nous livre un excellent mélange de Delta Blues patiné pre-war, de Folk et de Country Blues. Certaines plages peuvent évoquer le Révérend Gary Davis, voir le duo anglais Rag Mama. Enregistré en une seule journée, ce cd fait preuve d’authenticité et de fraîcheur pour tout amateur de musique roots. Un disque bien dans le ton de ce que le duo nous propose depuis maintenant une décennie.

« No Rest For The Wicked » constitue un break dans la discographie de Lance & Donna. Premier cd de Lance Harrison sous son propre nom, ce changement de formule moins minimaliste me parait bienvenu. Si on retrouve toujours Donna, fidèle complice, présente au chant et au rainstick (instrument rudimentaire servant de rythmique dans le genre des bâtons de pluie), la grande innovation de ce disque consiste en l’apport de quelques accompagnateurs permettant de moderniser et de rebooster le répertoire. Tous les gens conviés ici se fondent magnifiquement à l’ensemble, se mettant au service de leur leader. On retrouve du même coup beaucoup de spontanéité et de sobriété, mais ce changement de formule me parait nécessaire, la formule duettiste pouvant à la longue lasser l’auditeur.

Lance Harrison s’est donc adjoint les collaborations de Paco Serval (claviers et piano), Ralph Schlaeger aux fûts, du bassiste Manju B ainsi que de l’excellent harmoniciste Ralf Grottian, celui-ci étant présent sur trois plages. Lance se montre quant à lui toujours aussi efficace aux guitares (électrique, acoustique, lapsteel, slide) de même il demeure convainquant au chant. Sur les 14 titres présentés, on ne trouve que des compositions dont 3 figuraient préalablement sur « The Sun Will Shine » (Bad – I Know Every Train- Bad Water) ce qui permet de faire un parallèle entre les deux galettes. Cet album oscille entre Blues, Folk, Ragtime, Country Blues, Ballade ; on y trouve même une pièce un brin Psyché avec « Nine Foot Sack ».

Mention à « Get Used To It », « City » « Bad Water » et le super « Chicken Shake », tandis que le dernier morceau « Only Memories » ne me paraissait pas indispensable. Un disque qui ressort de la production actuelle et qui n’a d’égal que la gentillesse et la simplicité de ses duettistes leaders.

A signaler pour terminer un livret intérieur enrichi par les textes des 14 titres figurant sur la galette.

Plus d’infos : www.lance-n-donna.com
Le Kingbee

 

les 5 derniers articles de kingbee

0 Commentaires

Laisser une réponse

Contact

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

En cours d’envoi
DOCTEUR BLUES © 1998 © 2016

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?