John et Sylvia Embry

Default Icon

John & Sylvia Embry • Troubles • Delmark
Originaire de l’Arkansas où elle voit le jour en 1941, Queen Sylvia Embry débute le chant dans la chorale de sa paroisse, comme tant d’autres jeunes filles de l’époque. Adolescente, elle intègre The Southern Echoes, une troupe de gospel. A 19 ans elle quitte le giron familial trop stricte et s’établit à Memphis où elle se marie. Au milieu des années 60, divorcée, elle s’installe à Chicago, rencontre et épouse John Embry, un guitariste redoutable à mi chemin entre Buddy Guy et Sammy Lawhorn qui fait les beaux jours des clubs du South et du West Side de Chicago.
Au lieu de cantonner sa femme à la vaisselle et à la cuisine, John décide de la mettre à la basse. Sylvia devient la bassiste et la chanteuse dans le petit combo de son mari. Elle enchainera ensuite dans le groupe de Lefty Dizz et enregistrera pour Jimmy Dawkins.

En 1983 elle participe à la tournée de l’AFBF et grave « Midnight Baby » édité par Evidence. Ce cd Delmark est la réédition de l’album « After Work » enregistré par Razor en 1980, agrémenté de sept titres. Les deux derniers sont issus d’un single Razor sous l’étiquette John « Guitar » Embry & His Blues Kings. « Razor Sharp » et « Keep Your Hands Off Her » proviennent de la session Razor mais n’avaient pas été retenus. Annoncés comme inédits, « Gonna Find My Baby » et « Early Time Blues » sont issus de la compilation « American Livin’ Blues Festival 82 » tandis que « Blues This Morning » est tiré du « Living Chicago Blues vol.4 ». Si le LP « After Work » vous avait échappé, vous avez droit à une séance de rattrapage.
Bonne chanteuse sachant faire passer l’émotion, Queen Sylvia était une bassiste métronome et une excellente compositrice. « Troubles » contient son lot de standards bien placés : « Mustang Sally », « Keep Your Hands Off Her » et la guitare de John « Guitar » Embry s’avère flamboyante. Mention à « After Work » et « Worry Worry » deux blues lents de haut tenue. Au rayon des reproches, on aurait aimé que l’album d’origine soit placé dans le même ordre et les bonus à la fin. Pourquoi avoir déplacé « After Work » ? Ne mégottons pas, cet album s’inscrit dans la lignée du « King Of The Jungle » d’Eddie C Campbell (dans un registre différent), c’est tout dire ! Chaudement recommandé.
Sylvia Embry est décédée en Février 1992 des suites d’un cancer. De dix ans son ainé, John « Guitar » Embry avait quitté le paradis terrestre en octobre 1985 à deux pas de l’endroit qui l’avait vu naître, Chicago.

Le Kingbee

 

les 5 derniers articles de kingbee

0 Commentaires

Laisser une réponse

Contact

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

En cours d’envoi
DOCTEUR BLUES © 1998 © 2016

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?