Fêtez Mardi Gras avec T- Richard & the Zydeco Stingrays !

Default Icon

T- Richard & the Zydeco Stingrays – Sound Bites – Autoproduit
Cette pochette laisse clairement entrevoir ce à quoi nous allons être confrontés avec cette solide autoproduction, avec cette métaphore visuelle et ses zaricos plein la gueule, il ne peut s’agir que de zydeco. Lorsque T-Richard, de son véritable nom Rick Reid, évoque ses influences, il cite tour à tour les instrumentaux d’Herb Alpert et ses Tijuana Brass (époque « Lonely Bull »), en passant par diverses formations de reggae, de rock et de punk. Mais le garçon est également loin d’être insensible au folklore des Caraïbes. On pourrait penser que ce curieux mélange de genres n’est qu’un odieux magma de sons sans réel fil conducteur. Sauf qu’avec T-Richard, on a tout simplement affaire à un gars qui aime la musique (ou les musiques c’est selon) et qui ne se pose pas trop de questions.


Juju et T Richard

T-Richard a officié à KNON, une radio de Dallas pour laquelle il a été animateur, présentateur, journaliste, disc jockey et musicien sous le nom de Lil Richard. Il change son sobriquet en T-Richard, ce qui sonne plus francophone. En 1993, il fonde son premier band Zydeco Faux Pas, formation dans laquelle il joue du frottoir et progresse au chant. Puis le garçon décide d’apprendre l’accordéon, instrument dont il tombe rapidement amoureux. Il jouera ensuite au sein de divers petits combos comme The Swamptones, Hippie Gumbo, groupe dans lequel il fait connaissance de Johnny Champigny alias Johnny Champagne.

En 2000, il décide de se consacrer à ses obligations professionnelles et s’installe du côté de Denver ; c’est là qu’il fonde The Come Alongs, un petit combo qui combine les joies du zydeco, du rock n’ roll et du bluegrass. En 2005, le groupe part en vrille, Rick regagne alors le Texas et décide de tenter une nouvelle expérience en fondant les Zydeco Stingrays en compagnie du batteur et ami de longue date Johnny Champagne, Chris Meaux Moran dit C-Mo à la basse, du guitariste John Bacon alias Juju B, et enfin du frotteur Bill Hunt surnommé CC, soit 5 blancs-becs texans au style bien urbain, moderne et qui ne semblent pas connaître le mot Frontière en terme de musique.

Zydeco Stingrays – Fox 4 News

Avec « Sound Bites » (traduisible par son tranchant) c’est 50 minutes de zydeco festif non stop. Au niveau du répertoire, 13 titres proviennent de la plume de T- Richard, seule et unique exception « I Don’t Lie » composé par Rick Fisher. Si la première écoute risque de décourager les puristes et autres amateurs de zydeco traditionnel, les passionnés de rythmes, de danse et de zydeco moderne seront ravis. On trouve de tout dans ce disque, du new zydeco, du stomp military fuzz avec « Z’Echo » qui ouvre l’opus, des influences des Caraïbes et même du raga avec « « Mo’ Fiyah », des relents cajuns avec « Back to Louisiana », du two-step avec «Moss Bluff Waltz », de la swamp pop avec « Requisition », du black métal avec « Woe Yeah » qu’on pourrait croire sorti tout droit de chez Thin Lizzy ou Black Sabbath et ce duel hallucinant et irréaliste entre l’accordéon et la guitare. Mention également à « Just Messin’ With U » avec sa basse bien ronde et son rythme obsédant et à « 190 Fever » qui cumule à lui seul références caraïbes, orientales et train shuffle.

Au niveau du chant, T- Richard c’est du costaud et le garçon est un émérite joueur d’accordéon qui a la sagesse d’éviter toute esbroufe. Pour être complet, signalons la présence de quelques copains venus prêter main forte sur quelques plages : Chris SoRelle (fiddle), John Campbelljohn (pedal steel) et Eric Zotigh en lead guitar sur « Woe Yeah ». Ce CD figure parmi les albums de zydeco les plus toniques, et innovants de l’année et il ne fait aucun doute que ces gens doivent mettre le feu aux dancings floors de Louisiane et du Texas. Bluffant!

www.myspace.com/zydecostingrays
www.zydecostingrays.com/

Le Kingbee

 

les 5 derniers articles de kingbee

1 Commentaire
  1. Jipes 10 années Il y a

    Du moment que ca swingue bien on se fout un peu si ils ne sont pas de Big Easy ou de Lafayette mais bon je te fais confiance si tu as aimé c’est que c’est Bon !

Laisser une réponse

Contact

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

En cours d’envoi
DOCTEUR BLUES © 1998 © 2016

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?