Excellent Coffret DVD pour les fêtes

Default Icon

Une fois n’est pas coutume aujourd’hui je ne parlerai pas de guitare proprement dit mais plutôt de la musique de Louisiane au travers d’un superbe coffret DVD (19,90€ seulement) : 3 films d’André Gladu, aux éditions des Films du Paradoxe. Ce joli coffret comporte deux DVD d’une durée totale de plus de 3 heures, le premier DVD présente le film « Marron » et le second lui intègre « Liberty Street Blues » et « Zarico ». Véritable mine d’or pour tout amateur de la musique Louisianaise, ces trois films présentent des documentaires tourné par André Gladu en Louisiane auprès des musiciens locaux représentant du Zydéco, des pasteurs, des éducateurs. La plupart d’entre eux s’exprimant encore dans un pâtois proche du français mais matinné d’expressions typiques comme asteure (a présent), charrer (parler) ou s’enjoye (prendre du plaisir).


DSCN0508« Marron » retrace la quête du cinéaste à la recherche de l’origine de ce terme. Celui çi vient en fait de l’appellation donnée aux révoltés qui n’acceptaient pas leur condition, esclaves évadés des plantations réfugiés dans les bayous (notamment celui nommé Bayou « Ville Gaillarde ») pour échapper à leurs triste sort.
« copyright ONF »

Cette quête auprès d’historiens locaux et de musiciens créoles se déroule le long d’une trame illustré par d’excellentes sessions musicales avec des artistes francophones de grand talent. Les données historiques sont vraiment passionantes (l’esclavage, le code noir, la musique créole etc…) et sont très bien documentés et clairement présentés (notamment grâce a des documents d’époque)

.DSCN0502« copyright ONF »

DSCN0504

Zydéco Joe musicien créole est un peu le fil conducteur de cette quête, il chante et joue (4 morceaux sur ce DVD) de l’accordéon diatonique une musique empreinte de poésie et ancrée dans la vie quotidienne des gens de Louisiane.

Les sous titres sont bien utiles car certaines expressions sont assez difficilles a saisir pour des français du 21e siècle. Il y a également au passage un fabuleux groupe vocal gospel les « Zion harmonizers », les frères Thibodeaux, Champion Jack Dupree ou l’Original liberty Jazz band.
DSCN0499« copyright ONF »
Des célébrations du Mardi gras aux séances de musique créole auprès des jeunes enfants noirs par Schubert Dauphin un professeur ou l’émission de radio Black Zarico special d’Aimé Césaire sur KEUN, on comprend mieux la vie et les traditions de ce peuple qui a donné naissance au jazz (marron blues). La caméra d’André Gladu n’est jamais agressive mais au contraire on sent à travers ses images l’amour qu’il porte à ces lointains cousins d’Amérique.
Bref un DVD fantastique pour ceux qui veulent découvrir les racines de la musique créole mais également l’histoire de ce peuple si important dans l’évolution de la musique américaine depuis la fin du 19e siècle.Les deux autres DVD sont eux consacrés à la musique de la Louisiane, le Zydéco et le jazz New Orleans.Zarico est un excellent documentaire musical qui présente ce style musical si joyeux et entrainant, alternant les valses et les boogies. Le Zydéco et sa chanson fondatrice « les z’haricos sont pas salés » est une musique jouée necessairement à l’ accordéon et souvent avec l’appui du « frottoir », a savoir une tôle ondulée frottée en rythme avec des cuillères ou autres décapsuleurs.Les chansons sont le plus souvent chantées dans le français parlé par les créoles plus rarement en anglais.Après dix minutes d’introduction historique on suit avec plaisir les concerts de musiciens zydéco notamment lors d’un bal avec le groupe de Morris Ardouin.
Le blues boogie de Rockin’ Doopsie est également excellent avec un groupe de grande qualité et un dynamisme communicatif.Les anecdotes et autres petites histoires contées sont intéressantes et parfois succulentes. L’une des plus émouvantes chansons « le Quadrille de Maman Maïs » déclamé par Debbie Clifton a capella est une magnifique poésie digne des meilleurs slams actuels.Liberty Street Blues lui nous conte l’épopée du jazz né à la Nouvelle Orléans grâce à une déambulation en compagnie de Michael White (excellent clarinettiste) dans les rues de la Crescent City avec les Young Tuxedo ou le Young Olympian social aid and pleasure club.Beaucoup de magnifiques images de New Orleans depuis le marché du Carré français aux rues des quartiers populaires empruntées par les fanfares des clubs sociaux (Tuxedo). Ceux ci sont constitués de membres d’origine sociale très diverse mais regroupés autour de la pratique du jazz de parade. Le documentaire nous plonge dans l’histoire et les codes de la musique jazz dixieland avec son orchestre composé de batterie, contrebasse, piano, banjo 6 cordes, trombone, cornet et clarinette.
Les extraits de concert dans un appartement remplis d’auditeurs passionnés sont superbes et de très bonne qualité sonore et des images de qualité ! Sadie Colar pianiste d’un âge respectable démontre avec vitalité la bonne humeur associé a cette musique avec des anecdotes charmantes et un morceau blues fameux.
DSCN0497« copyright ONF »
Une autre partie du film montre la tradition ancestrale des Black indians tribes comme les White clouds hunters ou White Eagles avec leurs chants et danses. Ces tribus organisés autour de leurs Big Chief (comme la chanson de Professor Longhair) du Spy boy (l’espion) et du Flag boy (porte les couleurs de la tribu). Ces tribus rivales s’affrontent au cours de danses et de chants qui permettent de désamorcer la violence des quartiers difficilles de la cité du jazz. Les costumes portés a cette occasion sont cousus patiemment avec un nombre immense de perles et de plumes avec des couleurs fabuleuses.
DSCN0498« copyright ONF »
Un dernier petit gospel avec les Zion harmonizers dans une église et voilà la fin de ce fauleux voyage !
Les mp3 extraits du DVD Le blues de Sadie Colar
Le blues a bébé
Le Zydéco en francais
Zarico Joe et son blues
Les Zion Harmonizers
Le son du Cornet
Le son du « frottoir »Au total 3 heures de pur plaisir avec des mages de très bonne qualité et la musique parle d’elle même, Monsieur André Gladu je dis « Chapeau bas » !A noter que les éditions du Paradoxe ont un catalogue très riche et varié.

 

les 5 derniers articles de Jipes

2 Commentaires
  1. Lefty 10 années Il y a

    ça donne bien envie, tout ça…
    j’ai eu vu quelques reportages télé (de très bonne qualité, d’ailleurs) sur des sujets touchant à la Louisiane, que ce soit du point de vue musical, « ethnologique », sociologique, historique, etc., (j’ai oublié culinaire, d’ailleurs! le jambalaya est une recette que nous utilisons très souvent, on va apprendre à faire le gumbo), mais ça me botterait bien d’avoir un truc plus permanent.
    a creuser.

  2. Jérôme Travers 10 années Il y a

    Salut Lefty
    j’ai quelques petites recettes dans la rubrique « cuisine »
    va jeter un oeil ça pourrait peut-être t’inspirer

Laisser une réponse

Contact

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

En cours d’envoi
DOCTEUR BLUES © 1998 © 2016

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?