Et la cigale chanta tout l’été et le reste de la nuit !

Chroniques de concert

Entre un bizutage bourrin et un soirée hommage à la Boule Noire pour Schultz de Parabellum, Pigalle ce soir accueillait Charles Pasi pour un concert incandescent. En première partie Antoine Holler avec un bassiste balança de quoi injecter une piqûre de rappel à ceux qui était passés à coté de son album. Ce que Charles avec classe souligna en interprétant avec lui une de ses compos.

Pour revenir à Charles, ce mec a la grace et me rappelle quelqu’un dont je ne citerais pas le nom pour ne pas lui porter la poisse. « Too much class for the neightborows » comme le chantait les « Dogs »! Et le Blues dans tout ça ? Et bien, qu’il aille se faire foutre surtout quand c’est pour prendre un pied pareil. Harmoniciste splendide, compositeur immense et chanteur rare dont la voix s’est débarrassée de tout duvet juvénile ce qui ne pouvait être autrement quand on se frotte les cordes vocales aux archets virevoltants d’un trio à cordes justement ! A la mesure des ballades à chialer qui hante son dernier album « Sometime awake » et qui le jour où il est sorti, m’a fait entendre dire par un vendeur de la Fnac à qui je posais la question de savoir si il l’avait reçu parce que je le trouvais pas dans les bacs AOC- Blues. « On l’a mis dans le Jazz … on savait pas ou le mettre ». Putain quel compliment et quelle leçon… parce que le Charlie la première où je l’ai vu c’est lors d’une de ces jams à la machette pure -Blues où les mecs au comptoir se la pètent Torquemada de la note bleue.  » Fuck les puristes et les nostalgiques » comme disait Dylan « Man ne laisse jamais ces connards te pondre leurs larves dans la tête ». Et là, les moinillions je les ai vu gicler d’admiration de leurs bulles… toutes bières confondues. Comment dire ? Ce concert et pour finir j’espère que vous y étiez. Ca faisait longtemps qu’avec des pôtes on se le refaisait pas en boucle dans une brasserie en se demandant si on avait pas rêvé !

Bye Paco!

 

les 5 derniers articles de paco

0 Commentaires

Laisser une réponse

Contact

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

En cours d’envoi
DOCTEUR BLUES © 1998 © 2016

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?