Elli de Mon et de 2

Default Icon

Elli de Mon •  II
Sortir un deuxième album aussi sobrement intitulé peut paraître prétentieux (comme l’on cite le 2 ou le 4 du Zeppelin ou autre), ou bien faire preuve d’une réelle volonté de poursuivre son chemin dans la voie que l’on s’est fixée. Il semblerait que pour Elisa de Munari, jeune italienne qui se cache derrière l’appellation de scène d’Elli de Mon, la seconde assertion soit la plus vraisemblable. Tant il se trouve qu’après un premier album éponyme en 2014, ce deuxième opus s’inscrit dans la poursuite du précédent. 

Nous ne vous avons pas encore annoncé qu’Elli de Mon s’inscrit dans la lignée des one woman band et que son jeu est plus dépouillé et plus académique par exemple qu’une Molly Gene. On peut comprendre que dans ce monde ultra masculinisé des one man band, la place des femmes soit difficile à prendre et Elli de Mon nous prouve que l’on peut se faire une place en gardant sa féminité et sa sensibilité.

Elli de Mon au Café de la Danse à Paris le 21 mai 2015

Elli de Mon au Café de la Danse à Paris le 21 mai 2015 © Miss Béa

Certainement dû à ses études musicales et de philosophie indienne, son jeu épuré va à l’essentiel et offre de belles plages lumineuses pour une musique où armée d’une collection de clochettes à la jambe, installée derrière son set de batterie qu’elle utilise un minimum, cette guitariste nous  offre quelques grands moments sur cet album.

De Zen Song en passant par The Judgement ou l’obsédant Ouroboros que n’aurait pas renié Morphine, de Black Ego indianisant à Unbreakable que la gente dame nous joue au sitar, instrument dont elle nous avait prouvé avec Ratri dans son premier CD qu’elle joue splendidement, I’album se clot par un Requiem for J. apaisé. L’ensemble s’écoute avec un grand plaisir et si l’occasion vous est donnée n’hésitez pas à vous emparer des 2 albums, vous ne le regretterez pas !

S’étant déjà produite à diverses occasions en France, vous pourrez bénéficier de sa présence à Massy à l’espace Paul B, le samedi 14 novembre 2015 en première partie de Hillbilly Moon Explosion. Espérons que pour ce nouveau passage francilien, Elli amènera son sitar (je sais c’est encombrant ! ) pour que nous puissions en live apprécier toutes les facettes de son jeu.

Sur Facebook

 

Serge Sabatié

 

les 5 derniers articles de Jérôme Travers

0 Commentaires

Laisser une réponse

Contact

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

En cours d’envoi
DOCTEUR BLUES © 1998 © 2016

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?