Ella Mae Morse, Rocks

Les Disques

Ella Mae Morse – Rocks • Bear Family
Le label Bear Family agrandit sa série « Rocks » avec cette compilation dédiée à Ella Mae Morse. Née en 1924 au Texas, la jeune Ella est issue d’une famille de musiciens. Elle fait ses gammes dans l’orchestre paternel puis est remarquée par Jimmy Dorsey qui l’incorpore à son orchestre en 1938 alors qu’Ella n’a que 14 ans. Elle y reste pendant un an jusqu’à ce que Dorsey se décide à engager une chanteuse plus âgée.
En 1942, Freddie Slack, un pianiste de boogie–woogie ancien membre du Jimmy Dorsey Orchestra lui aussi, se souvient de cette jeune chanteuse à la voix de braise et l’embauche. En mai 1942, Ella enregistre pour le label Capitol de Johnny Mercer « Cow cow Boogie » (Meuh meuh Boogie) qui se classera à la 9e place des charts. La même année en décembre, Ella enregistre avec Slack et T Bone Walker « Mister Five By Five » qui accède au 5e rang des classements. La jeune chanteuse s’essaiera aussi au cinéma pour la RKO.

Ella et Slack prendront des routes différentes mais la chanteuse continuera d’enregistrer une poignée de faces pour Capitol. En 1946, Ella reforme une équipe avec Slack et l’auteur compositeur Don Raye ; ces titres sont souvent très chauds et intègreront les charts rhythm’n’blues à défaut des classements Pop (donc blancs). C’est à cette époque qu’Ella se marie avec un docteur de l’US Navy et devient la maman de trois bambins. Après avoir goûté aux joies de la vie de famille, elle reprend le chemin des studios toujours pour Capitol et enregistre une série de titres allant de la country au swing et au rhythm and blues. En 1954 elle grave « Barrelhouse, Boogie and the Blues » dans lequel les textes grivois n’ont rien à envier aux paroles osées de certains R&B de l’époque. On perd la trace d’Ella à partir de 1957, année de son dernier album pour Capitol. Ella Mae chantera sporadiquement au sein du Ray McKinley Band et on retrouvera sa trace en Californie en 1976, où la chanteuse tentera de revenir sur le devant de la scène. Mais comme l’écrivait Nick Tosches : « Le temps avait fait son œuvre… ». Cette excellente compilation regroupant 34 titres Capitol explore une période s’étalant de 1942 à 1957. Cette excellente chanteuse qui avait le don de mettre le feu dans les clubs où elle se produisait voguait talentueusement entre divers registres annonciateurs d’un Rock N Roll.
Les sessions compilées ici permettent de retrouver la crème des accompagnateurs de l’époque et de la firme Capitol : Nelson Riddle, les guitaristes Jimmy Bryant, Skeets McDonald, Billy Strange, Barney Kessel, les pianistes Freddie Slack et Foster Wiggins, sans oublier un duo avec Tennessee Ernie Ford. A noter encore un fois le superbe travail en matière de dépoussiérage sonore de la firme Bear, et le bon livret intérieur (52 pages). Attention, la durée de ce cd dépassant les 84 minutes ne permet pas à tous les lecteurs 1re génération de lire cette galette. Les propriétaires du coffret « Barrelhouse, Boogie and the Blues » constitué de 5 cds passeront outre.

Ella Mae Morse a rejoint le paradis des chanteuses en octobre 1999.

Le Kingbee

 

les 5 derniers articles de kingbee

0 Commentaires

Laisser une réponse

Contact

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

En cours d’envoi
DOCTEUR BLUES © 1998 © 2016

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?