Double Stone Washed Live à l’Espace B – sept. 2004

Les concerts

Les Double Stone Washed parcourent les routes depuis 1991. Ce sont les principaux représentants français de ce qu’on appelle le Pub Blues ou le British Pub Rock. En 94, leur première galette présentée dans une pochette de jean délavé était dédiée à Lee Brilleaux et Mike Green le guitariste de Johnny Kid.

En 97 le Live au bateau Ivre sera présent dans les bacs. En 2001 la formation participe avec brio, à une compilation « Tribute to Lee Brilleaux ». En 2002 « Don’t Stop Washing » est un bel auto produit, énergique, plein de punch, avec des reprises étonnantes : « Pretty Babe » de Junior Parker, « Milk Cow Blues » de Kokomo Arnold sans oublier « Crazy Mixed up World » qu’ils accréditent à Willie Dixon.
Un prochain disque est annoncé pour les mois à venir, il semblerait que les DSW se soient attachés à ne produire que des compositions.

Le Concert :
Dés le premier morceau, on se rend rapidement compte qu’on entre dans le vif du sujet, une reprise de Dr Feelgood. C’est net, carré, le quatuor tient très bien la scène, la voix, virile, est excellente, la guitare peut rappeler certains sons de Wilko Johnson mais avec un tempo plus rythmé. Les morceaux se suivent avec parfois des reprises clin d’œil, qui ne peuvent que nous aider à nous remémorer les grandes pages du pub rock anglais, mais en plus propre, plus blues, plus moelleux. L’utilisation de l’harmonica omniprésent pourrait surprendre puisque que Lilian Descorps souffle dans des Blues Harp, mais la tonalité est excellente et le choix s’avère judicieux.
John Lee Hooker est revisité avec « Mad Man Blues » avec le rire satanique de Lilian. Les morceaux se succèdent sans temps morts, les créateurs des titres toujours annoncés : Turner, Berry, Jr. Parker, et les morceaux de Feelgood tels Roxette, Baby Jane, She does it right, Going back home. Il n’y a pas à dire ça envoie, ça tartine mais avec une belle générosité. Ma préférence se porte sur le morceaux « Baby’s blue eyes » qui est presque une pièce Swamp c’est dire. Mais « If my baby quits me » est aussi un morceau qui tranche, très slow down. Le concert se termine par une heureuse surprise un des succès de Guitar Slim « Well I done got over it » qui me laisse pantois.
Le public venu en nombre en redemande et les Double Stone Washed reviennent pour deux rappels. Vraiment une excellente soirée ! A recommander à tous ceux qui ont aimé les Ducks Deluxe, Eddie & the Hot Rods ou à ceux qui apprécient des formations comme les Inmates, Nine Below Zero. Les jumeaux Villafagne sont peut être la meilleure doublette génétique depuis les Kalin Twins

Le Kingbee

Je remercie particulièrement Laurent Chene, le road manager du groupe pour sa gentillesse et sa disponibilité.

 

les 5 derniers articles de kingbee

0 Commentaires

Laisser une réponse

Contact

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

En cours d’envoi
DOCTEUR BLUES © 1998 © 2016

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?