Dave Arcari : Nobody’s Fool

Les Disques

Dave Arcari : Nobody’s Fool Imaginez-vous de nuit, sur une lande écossaise désertique balayée par un vent froid. celui-ci fait ployer les arbustes rabougris qui ont survécus aux intempéries passées. La lune éclaire à peine à quelques yards devant vous. Vous apercevez un fanal ballotté à quelques distances qui semble marquer un carrefour. Soudain sans que vous y preniez garde, une ombre se mèle à la noirceur ambiante. Vous vous retrouvez nez à nez avec un individu tout de noir vêtu d’un mètre quatre vingt passé avec une longue barbe. Vous conviant à l’accompagner à la taverne du coin que vous n’aviez pas remarquée jusque là, ce grand escogriffe, bourlingueur de chemins de traverse vous invite à l’écouter vous conter quelques histoires de ce carrefour où il prétend avoir croisé le diable.

En concert au Rigoletto. Il est trop grand monsieur Dave : la tête dans les étoiles et le spot en plein sur sa guitare : soleil dans la cave garanti ! (NDPh Miss Béa)

Non vous ne rêvez pas vous n’êtes pas dans le Delta. Vous êtes en Ecosse avec Dave Arcari. Le diable il a mangé à sa table et il en est revenu, indemne mais possédé par la musique bleue qu’il patine de complaintes celtiques. De sa voix éraillée, il vous compte ses histoires ensorcelantes. Oh rien d’extraordinaire; Non juste une touche personnelle qui fait que sur scène cet individu calme au naturel se retrouve à sauter partout à éructer ou hurler ses blues, Ce loup solitaire a depuis quelques années, produit trois albums (Come With Me… 2006, Got Me Electric 2009, Devil’s Left Hand 2010 ) où l’individu prend sa National steel guitar et vous délivre seul quelques brulots allant du delta blues le plus rustique à des chants celtiques (le monsieur a, il y a quelques années, mis en musique un poème (Parcel of Rogues) de Robert Burns poète écossais national comparable à nos Lamartine ou Hugo). Mais ce que vous ne pouvez appréhender c’est la voix de l’individu, qui ne peut se retenir de hurler ou d’éructer ses rencontres ensorcelantes avec son mentor satanique aussi bien sur ses compos que sur des titres de Blind Willie ou Robert Johnson. Le blues chevillé à l’âme, Dave Arcari sort en ce mois de mars son quatrième album sous son nom chez Dixiefrog. De prime abord cela apparaît comme une compilation de ses meilleurs titres agrémentée de quelques titres supplémentaires. A y regarder de plus près seuls trois titres “Devil’s left hand” , “One side blind” et “Dragonfly“ où Dave joue du diddley bow sont repris de l’album de 2010 Devil’s Left Hand. Trois autres titres sont réinterprétés “Walkin’ Blues” “Blue Train“ et “Nobody’s Fool” avec la participation de Juuso Haapasalo à la basse et Honey Aaltonen aux drums rencontrés à Hel(l)sinki et avec lesquels il a enregistré ces trois pépites de son répertoire. “MacPherson’s Lament” (encore un poème de Robert Burns) voit Dave accompagné par Jamie Wilson au violon renforçant le caractère irlandais de la composition. Sur “Troubled Mind“ issu de Come With Me 2006, Dave se voit renforcé par la présence de Jim Harcus à l’harmo, Adrian Patterson à la basse et Don MCKinnon à la batterie. Le reste des morceaux “See that my grave is kept clean”, “Baby, let me follow you down”, “Hot Muscle Jazz”, “Duncan & Brady“, “Loch Lomont” ne font absolument pas remplissage et élargissent la palette musicale de ce bluesman sympathique. Au total un disque de bilan qui peut permettre à un plus large public hexagonal de se familiariser avec cet artiste qui revisite le blues à la moulinette punk. Et pour terminer un petit détail Regardez bien la belle barbe de Dave. Le 4 mai il la rase ! Non cet incorruptible ne vend pas son âme à un quelconque marchand de lames de rasage. Son geste est pour venir en aide à la Yorkhill Children’s Foundation où un jeune ami de Dave, Ben suit un traitement contre la leucémie. Espérons que Dave aura retrouvé quelques poils au menton cet été à Cognac où il se produira plusieurs jours lors du festival !

 

Serge Sabatié

 

les 5 derniers articles de Serge Sabatié

0 Commentaires

Laisser une réponse

Contact

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

En cours d’envoi
DOCTEUR BLUES © 1998 © 2016

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?