Christophe Marquilly au Biron

Chroniques de concert

Concert Christophe Marquilly, le 26/04/2015, donc…au BIRON mais pas que !
De toute façon ça allait brasser sec entre la pompe à bières, le Blues, l’Irish Music, le Rock et la dinguerie la plus totale d’entrée déjà avec ce clodo qui entreprendra de vouloir tester tous les instruments à la sauvage en mordant entre autre les cymballes de la batterie. Authentique !
Au comptoir chacun déroule ses tatoos.
La dessus Christophe se pointe. Chemises de bucheron et tifs crantés à la gomina. Entre De Niro dans le film de Scorsese « Les nerfs à vif » et Mike Ness. Du costaud!
Yeah j’y suis! The rigth time at the right place.
Déjà rien qu’à la manière de sangler sa guitare on sait trés vite à qui on a affaire.
Le premier morceau est tendu comme une arbalète. Ensuite attaque au bottleneck, à la machette pure Blues et ça se met à poisser sévère…ce mec est un seigneur voir saigneur, les solos dégringolent façon déguello…pas de quartiers. Le troisième morceau bascule dans le troisième degré, les doigts à pleine main dans la ligne haute tension. De quoi se prendre la foudre à chaque riffs et ce regard comme un ciel d’orage. Puis vient « Lie to me » un boogie monstrueux. féroce comme cette envie de pisser avec laquelle je dois faire gaffe de ne pas me baptiser les pompes tellement même à travers les murs des chiottes en lancequinant je continue à battre le tempo!
En salle et c’est un signe nobody dégueule sa vie privée ou prend des photos avec son portable. Un blues lent suit…intro reptilienne et vicelarde pour introduire « Trhill is gone »…et dire que j’écris ces mots du premier jour d’après sa mort…so long BB & thanks for all! La version est magnifique.
Le titre suivant dans le juke-box est une compo perso ainsi que les deux suivantes dont « Pour que tu reviennes/pour que tu te souviennes » chanson magnifique tirée de son tout aussi superbe album « Rien n’est joué » sorti chez Bernett Records.
La fin du concert sera du même tonneau entre une reprise de Real Fine Love » de John hiatt et des titres de Stocks entre autre …du hors d’age.
Il y a du Rory Gallagher chez ce mec…la même foi pour prendre le Blues au colbac et le secouer grave.
Comme quand Verlaine complètement bourré balança à un curé qui essayait de le réveiller pour lui vendre sa came  » Ta gueule quand je prie ».
PS: Il était dit que cette soirée raflerait le jackpot puisque en passant au Maya en serrer quelques cinqs aux copains je me retrouvais tel le loup de Tex Avery devant la scène et surtout Sean carney et Shaun Booker tapant le boeuf!
Dailleurs leur dernier album « Blue plate spécial » vient de sortir mais aussi le dernier Christophe Marquilly aussi…il a pour titre « ABSURDE », est en édition limitée et se commande chez « Stocks team 231/5 rue de lille 59520 Marquette Lez Lille »
Paco.

 

les 5 derniers articles de paco

0 Commentaires

Laisser une réponse

Contact

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

En cours d’envoi
DOCTEUR BLUES © 1998 © 2016

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?