Cadillac John with the Cornlickers

Default Icon

Cadillac John with the Cornlickers • Red’s Juke Joint Sessions • Autoproduit
Si vous aimez le blues du Delta et du Mississippi, bien terrien et brut de décoffrage ce cd devrait vous intéresser. Musicien peu reconnu, le chanteur harmoniciste Cadillac John sévit principalement dans le Mississippi.   (photo © Shein Die)

Cet enregistrement live a été capté au Red’s Lounge, une gargote de Clarksdale, en aout 2012. Cadillac John est secondé par The Cornlickers, groupe qui a accompagné Terry Harmonica Bean et Big Jack Johnson. Le blues de Cadillac John diffuse une profondeur incroyable; sa voix chaude, un peu rauque et prenante s’intègre parfaitement à ses riffs d’harmonica typiques du Mississippi Blues.

Red’s Juke Joint Session

L’artiste reprend essentiellement des classiques: « Sugar Momma », en ouverture, nous prend aux tripes, l’accompagnement intimiste renforce la tension du morceau. « Big Leg Woman » s’éloigne largement de l’original, la voix colle très bien à ce type de blues. Le ténébreux et sensible « Too Many Drivers » distille un chant remarquable rehaussé par un jeu d’harmonica à l’impact incroyable. « God Morning », qui n’est autre que le « Good Morning Little Schoolgirl » de Sonny Boy Williamson, offre un son d’harmonica plus poisseux, le vocal éraillé apporte de la personnalité au standard. Sur « Vicksburg Blues », un blues plus enlevé, la voix semble s’éclaircir et suit un tempo saccadé qui lui confère de la hauteur, l’accompagnement toujours aussi sobre met en relief l’interprétation. Cadillac John poursuit sur le même registre avec « Big Fat Woman » qui a des allures très dansantes. Autre grand classique, le primaire « Crazy’ Bout You » dans lequel le chanteur semble être sur la corde raide, tant la tension est grande. L’harmoniciste termine par un grand classique du Chicago Blues, « Still A Fool » de Muddy Waters, avec une version incroyablement roots, nous offrant le seul morceau vraiment électrique de l’album, chanté avec passion, on sent le chanteur totalement impliqué ici, et joué sur le tempo qui fit la gloire de ce standard.

Cet album est un juste retour aux sources, celles du Delta et du Mississippi. La profondeur, l’authenticité et une sonorité terrienne respirent la sincérité. Les musiciens capables d’évoluer sur un tel registre se comptent désormais sur les doigts de deux mains, Cadillac Johnen fait partie. Ces onze titres pris sur le vif et donc nullement « trafiqués » permettent d’entendre le véritable blues, celui des musiciens du crû. Si vous souhaitez revivre les glorieuses heures du blues rural, aucune hésitation cet opus est pour vous.

 

Henri Mayoux

Photo : Shein Die

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

 

les 5 derniers articles de bluemayoux

0 Commentaires

Laisser une réponse

Contact

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

En cours d’envoi
DOCTEUR BLUES © 1998 © 2016

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?