Bulldog Gravy à l’Artpuces Café

Chroniques de concert

(Mars 2005) Cette formation originaire des environs d’Avignon a déjà vu son CD chroniqué par mes soins sur le site. J’avais énormément aimé l’esprit novateur et les effluves roots du disque. Pour schématiser quelque peu, la galette des Bulldog peut évoquer certaines productions du label Fat Possum. J’avais bien eu quelques échos favorables de leur récente représentation à l’Eden, mais je tenais absolument à assister à l’un de leur show.

Je dois dire que ce concert devrait être ma déception de l’année… Non pas que les musiciens m’aient déçu (bien au contraire) mais je n’ai pu assister qu’au premier set. Fort heureusement, le Doc a assisté au concert entier.
Premier Set : Les Bulldog commencent par une composition figurant sur leur CD « Same Old Blues » c’est excellent, plus festif que sur le disque. Puis ils reprennent « Youngblood » un titre des Coasters et enchaînent avec un morceau d’Howlin’ Wolf « Smokestack Lightnin’ » c’est graisseux à souhait. Le band reprend aussi un standard de Marvin Gaye « I Heard Through The Grapevine ». On est plus proche d’une version alternate de Creedence que de celle de Gaye. C’est excellent et je note l’excellent passage de Philippe Sangara au bottleneck. Mike Green nous conte ensuite l’histoire d’un valeureux petit coq « Red Rooster » j’apprécie au passage l’apport de quelques bruitages bienvenus. Les six comparses reprennent « Tight Like That », « Baby Please Don’t Go » où David Giancola se montre très efficace à l’harmonica. Pour les spécialistes, l’utilisation d’un Golden me parait vraiment judicieuse. Philippe utilise ensuite une véritable relique, issue de l’autre coté du rideau de fer, en guise de guitare, pour une adaptation de « Woke Up This Morning ». Le set se termine avec « Six Days On The Road » et une version festive de « Mystery Train ».
Nul doute, ce band est original, très homogène, solide, enthousiaste, très novateur dans le registre des percussions. David Giancola confirme mes impressions à l’harmonica enfin Mike domine au chant et à la guitare acoustique. Espérons que nous aurons l’occasion de revoir cette formation dans une salle plus conforme à leur talent.

Le Kingbee (enthousiasmé)

 

les 5 derniers articles de kingbee

Contact

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

En cours d’envoi
DOCTEUR BLUES © 1998 © 2016

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?